BFM Business

Voiture autonome: Apple dévoile la puissance de son intelligence artificielle

-

- - Image AFP

Deux chercheurs qui travaillent sur l'intelligence artificielle de la voiture autonome d'Apple ont publié leurs travaux sur un logiciel permettant, sans caméra, de faire la différence entre les différents obstacles potentiels qui leur faut éviter.

Les ambitions d’Apple dans la voiture autonome ne sont pas un secret, même si Apple n’a jamais confirmé officiellement ses ambitions. Tim Cook s’est jusqu'à présent contenté de disséminer des indices sur le projet Titan, comme en juin lorsqu’il a révélé que l’intelligence artificielle était au cœur de cette nouvelle industrie. Où en est vraiment Apple dans ce domaine?

Ce n’est pas Tim Cook qui le révèle, mais Yin Zhou et Oncel Tuzel, deux ingénieurs qui travaillent pour le groupe de Cupertino. Ils viennent de publier leurs travaux sur la technologie VoxelNet. Leur "bébé" est un logiciel capable d'analyser des données tridimensionnelles et de délivrer au cerveau de la voiture les informations lui permettant de faire la différence entre les différents obstacles potentiels qu’elle peut croiser sur son chemin.

Les révélations des deux chercheurs risquent de mettre la pression aux concurrents. VoxelNet analyse en effet les informations recueillies par le Lidar, un rayon laser qui tourne autour du véhicule avec une performance exceptionnelle. Jusque là, les radars Lidar reconstituaient des images 3D en basse définition ce qui nécessitait de coupler ces informations avec les images recueillies par les nombreuses caméras traditionnelles disposées sur le véhicule. 

-
- © Apple

Passer de la théorie à la pratique

Avec son logiciel, l’AppleCar pourra se dispenser de ces caméras. Un Lidar produisant une image de haute qualité permettra au cerveau de la voiture de faire la différence entre un piéton, un cycliste ou une voiture. 

Cette technologie pourrait remettre en question la méthode employée par les constructeurs qui ont déjà lancé des tests en conditions réelles, comme Google ou le Français Navya. Reste encore à Apple de prouver l’efficacité de VoxelNet sur un véhicule d’essai. Comme les chercheurs d’Apple l’indiquent, cette technologie n’en est pour l’instant qu’au niveau de la recherche appliquée avec quelques simulations en réalité virtuelle. 

Les tests qui viennent de démarrer en Californie se font avec des véhicules autonomes équipés de Lidar et de capteurs. Combien de temps faudra-t-il à Apple pour passer de la théorie à la pratique? La question reste sans réponse.

Pascal Samama