BFM Business

Apple ne lâche rien sur la voiture autonome

En juin dernier, Craig Federighi, VP d'Apple, évoquait CarPlay, l'une des facettes de la stratégie d'Apple dans le secteur automobile. Mais le projet Titan dépasse cette interface connectée.

En juin dernier, Craig Federighi, VP d'Apple, évoquait CarPlay, l'une des facettes de la stratégie d'Apple dans le secteur automobile. Mais le projet Titan dépasse cette interface connectée. - Josh Edelson - AFP

Alors que des doutes apparaissent sur la viabilité de Titan, le projet de voiture autonome d'Apple, un Californien a aperçu une Lexus dotée d'un système spécial, qui pourrait donc être l'une des voitures qu'Apple utilise pour tester sa technologie. Un message envoyé pour signifier que le groupe se tient prêt à affronter Tesla et Google.

Il y a quelques semaines Bloomberg comparait la stratégie d’Apple sur la voiture autonome au naufrage du Titanic. Au lieu d’un démenti officiel, Apple a préféré la technique de communication que le groupe maîtrise le mieux: le buzz. Le groupe californien a fait circuler en Californie une Lexus équipée d’un imposant dispositif (Lidar, caméras, capteurs) protégé par une coque blanche comme un iPod. 

Un passant lambda n’y aurait sans doute pas prêté attention. Mais la vidéo de 10 secondes publiée sur les réseaux sociaux a été réalisée par un spécialiste qui a croisé le chemin du véhicule: Higgins MacCallister, cofondateur de Voyage, une start-up californienne spécialisée dans les taxis autonomes, qui a tweeté que ce véhicule était le fruit du projet Titan. Hasard ou coup médiatique? Impossible à savoir, mais ce qui est sûr c’est qu’en moins de 140 caractères, le projet Titan est revenu sur le devant de la scène sans qu’Apple ne fasse le moindre commentaire officiel.

Le projet Titan est un serpent de mer. Presque tout ce que l’on en sait provient de rumeurs jamais confirmées par Cupertino. Un seul élément a été confirmé par Tim Cook dans un entretien donné à Bloomberg en juin dernier, où il reconnaissait avoir des ambitions sur la voiture autonome. Une révélation qui n'en est pas une car depuis 10 ans, si le groupe ne dit presque rien sur ce projet, ses ambitions dans l'automobile font couler beaucoup d’encre.

L'Apple Car, un projet imaginé par Steve Jobs dès 2008

En effet, le buzz de l’Apple Car a démarré il y a près d’une décennie. C’est en 2008 que Steve Jobs évoquait son ambition de créer une iCar, mais la faillite de Chrysler en 2009 l’en a dissuadé. Le projet n'a refait surface qu'en février 2015 quand un correspondant du site Claycord vit passer à Brooklyn un van doté d’un équipement numérique et en publia des photos et une vidéo.

Quelques jours plus tard, le Wall Street Journal dévoilait qu’Apple avait un projet pour concurrencer Tesla. Le quotidien affirmait alors qu’Apple voulait recruter plusieurs centaines de personnes pour cette opération ayant pour nom de code "Projet Titan". Personne chez Apple n’avait voulu commenter ces informations de manière officielle. Mais quelques jours plus tard, un journaliste de Business Insider recevait un mail d’une personne se présentant comme un salarié du groupe californien dans lequel il révélait qu’Apple préparait "quelque chose qui [allait] donner du fil à retordre à Tesla". Elon Musk, le patron de Tesla, publia un tweet pour souhaiter la bienvenue à ce nouveau concurrent.

À partir de ce moment, la presse high-tech et automobile va suivre de près tout ce qui peut alimenter l’élaboration du projet Titan. Le débauchage d’experts de l’auto, de techniciens qui travaillent chez Tesla, des discussions avec des constructeurs automobiles, pour qu’en 2016 Elon Musk fasse un aveu: dans la voiture autonome, Apple est selon lui un concurrent bien plus sérieux que Google.

Fin 2016, c’est au tour d’un responsable de la NHTSA, l’agence américaine en charge de la sécurité routière, de révéler que le groupe américain compte bien se lancer dans les véhicules autonomes. Après cette révélation d’un organisme public, Apple n’a toujours rien dit d’officiel sur le projet Titan, mais elle ne fait plus rien pour garder le secret. Surtout, à chaque rumeur qui remet en cause la stratégie, une information sort pour remettre les pendules à l’heure. Comme en avril dernier quand le Department of Motor Vehicule (DMV) a laissé fuiter qu’Apple avait fait enregistrer trois Lexus pour réaliser des tests sur la voie publique. 

La Lexus filmée par Higgins MacCallister pourrait être l’un de ces trois véhicules et son passage dans les rues indique que si Apple ne va pas construire une voiture autonome, elle a mis au point un système qui s’adapte sur les modèles existants. Une manière de faire savoir, et pas seulement à Bloomberg, que le Projet Titan est loin d’être abandonné.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco