BFM Business

Voiture autonome: Apple prêt à affronter Nissan, Volkswagen et Tesla

Officiellement, Apple est resté muet sur ses ambitions malgré des rumeurs sur un projet automobile baptisé "Titan".

Officiellement, Apple est resté muet sur ses ambitions malgré des rumeurs sur un projet automobile baptisé "Titan". - Eric Thayer – Getty Images North America/AFP

Baptisé Titan, le projet d’Apple dans la voiture autonome se concrétise. Le groupe californien a reçu l’autorisation des autorités pour tester ses véhicules en Californie.

Après avoir bouleversé les secteurs de l’informatique et de la téléphonie, Apple va-t-il devenir un géant de l’’automobile du futur ? C’est son intention. Et, après des rumeurs et des contre-rumeurs sur ses projets dans le secteur, le groupe californien n’est pas en retard sur ses concurrents. Il a reçu vendredi l'autorisation de tester des voitures autonomes en Californie.

Apple figure sur une liste de fleurons de l'automobile et de la technologie habilités à expérimenter des véhicules sans chauffeur, aux côtés de General Motors, Ford, BMW, Volkswagen, Tesla, Honda, Nissan, Mercedes-benz ou Google, a indiqué le service californien d'immatriculation (DMV). Le groupe s'engage ainsi dans la course à celui qui produira le premier en série une voiture autonome.

En décembre, Apple avait déjà écrit à l'agence fédérale de sécurité routière américaine (NHTSA) pour lui donner son avis sur un projet de lignes directrices concernant les voitures autonomes.

Dans cette lettre, le groupe se disait notamment "enthousiasmé par le potentiel des systèmes automatisés dans de nombreux domaines, y compris les transports". Il demandait à ce que les nouveaux entrants dans le secteur automobile ne soient pas pénalisés par des exigences réglementaires plus lourdes que les constructeurs établis.

Un milliard de dollars réalisé au printemps

Officiellement, Apple est resté muet sur ses ambitions malgré des rumeurs récurrentes affirmant qu'il travaille sur un projet automobile baptisé "Titan". S'il n'a jamais confirmé l'existence de ce programme, le PDG Tim Cook a fait à plusieurs reprises des remarques susceptibles d'alimenter les spéculations.

Il avait notamment évoqué, suite à un investissement d'un milliard de dollars réalisé au printemps dans la société chinoise de réservation de voiture avec chauffeur Didi, "des choses stratégiques que les deux entreprises peuvent faire ensemble sur la durée".

Mais le New York Times avait affirmé par la suite qu'Apple avait revu ses ambitions à la baisse et licencié du personnel dans le cadre d'une "réinitialisation" du projet Titan. Au lieu de chercher à concevoir et produire une voiture en intégralité, le groupe se concentrerait désormais sur les technologies permettant aux véhicules de conduire de manière autonome.

La plupart des grands constructeurs mais aussi beaucoup de groupes technologiques travaillent actuellement sur les véhicules autonomes, considérés avec l'électrique comme l'avenir de l'automobile, avec de premières productions en série promises autour de 2020.

Pascal Samama avec AFP