BFM Business

Ford mise sur l’intelligence artificielle pour ses voitures autonomes

La start-up Argo AI, spécialisée dans l'intelligence artificielle va mettre au point le "coeur" des voitures autonomes Ford.

La start-up Argo AI, spécialisée dans l'intelligence artificielle va mettre au point le "coeur" des voitures autonomes Ford. - Ford Motor Compagny

Le constructeur américain a décidé d'investir 1 milliard de dollars dans Argo AI. Cette start-up californienne va épauler Ford dans le développement de son premier véhicule 100% autonome dont la commercialisation est prévue en 2021.

Ford mise toujours sur la voiture sans chauffeur. La marque à l'ovale bleu vient de réaliser de nouveaux investissements dans ce domaine en devenant, moyennant 1 milliard de dollars (940 millions d'euros) l'actionnaire majoritaire d'Argo AI. Une entreprise fondée par d'anciens cadres de Google et d'Uber. Dans un message posté sur le site de blogs Medium, les fondateurs Argo AI expliquent vouloir se spécialiser sur les technologies d'intelligence artificielle et de robotique nécessaires pour faire fonctionner les véhicules autonomes.

Basée à Pittsburgh et disposant de bureaux dans la baie de San Francisco (Californie) et dans le sud-est du Michigan, l'entreprise prévoit d'arriver à plus de 200 salariés d'ici la fin de l'année 2017. "Notre objectif initial sera de soutenir le développement et la production du véhicule autonome de Ford, mais, à l'avenir, nous pourrions licencier notre technologie à d'autres entreprises et dans d'autres secteurs intéressés par la conduite autonome" précisent-ils. 

Combiner la rapidité d'une start-up avec les forces de Ford

Ford indique que l'équipe qui travaille actuellement sur des systèmes d'intelligence artificielle, qui serviront de "cervaux" à ses voitures autonomes, va être combinée avec des ingénieurs et des experts en robotique d'Argo AI. 

"Travailler avec Argo AI donne à Ford un avantage concurrentiel distinct, à l'intersection des secteurs automobile et technologique" et permet de "combiner la rapidité d'exécution d'une start-up avec les forces de Ford" notamment en termes d'utilisation à grande échelle de technologies ou de conception de véhicule" indique Raj Nair, le directeur technique du constructeur dans un communiqué. 

La voiture autonome, le rêve de nombreux constructeurs

La plupart des géants de l'automobile ainsi que plusieurs grands noms du secteur technologique, travaillent actuellement sur les voitures sans chauffeur, considérées avec la motorisation électrique comme l'avenir de l'automobile. Ford a récemment mis les bouchées doubles pour tenter de prendre la tête de la course, achetant ou investissant dans plusieurs start-ups spécialisées dans les capteurs (Velodyne), l'intelligente artificielle (SAIPS) ou encore réalisant des cartographies (Civil Maps). 

L'entreprise prévoit aussi cette année de tripler, pour la deuxième année consécutive, sa flotte de voitures sans chauffeur utilisées pour des tests aux États-Unis, et d'étendre ses tests aux routes européennes. 

Comme le rappelle Reuters, General Motors -le grand rival de Ford- a lui aussi investi 1 milliard de dollars en 2016 pour le rachat de la start-up Cruise Automation, spécialisée elle aussi dans l'intelligence artificielle. Le constructeur a également déboursé 500 millions de dollars pour acquérir 9% de Lyft, un service de réservation de voitures sans chauffeur. 

A.M. avec AFP