BFM Business

Snapchat va vous obliger à regarder ses publicités 

Snapchat va vous obliger à regarder ses publicités

Snapchat va vous obliger à regarder ses publicités - Sous licence Creative Commons CC0

Snapchat essaye de renflouer les caisses et va imposer à ses utilisateurs de regarder des publicités d'environ six secondes dans ses contenus télévisés, des programmes courts de quelques minutes. Les premiers tests se dérouleront vers le 15 mai.

Voici une autre nouveauté qui devrait faire pester les utilisateurs de Snapchat. L’application de partage de photos et de vidéos lance un nouveau format de publicités. Ces vidéos de six secondes, ne pourront pas être passées par l'utilisateur. Ce programme, sobrement appelé Commercials (Publicités en français) s’appliquera seulement aux contenus télévisés diffusés sur Snapchat, selon les informations du site spécialisé Digiday. Un porte-parole de la firme a ensuite confirmé cette information. Les contenus télévisés sont produits par les chaînes NBC, HBO, ESPN ou la BBC pour Snapchat et durent en moyenne 4 à 5 minutes.

Pas de panique, vous ne verrez donc pas de publicités au milieu des stories (succession de courtes vidéos ou photos visibles pendant 24 heures) de vos amis ou des contenus Discover (espace mêlant vidéos de médias comme Le Monde ou l'Equipe et celles d'influenceurs).

Les premiers tests se feront aux alentours du 15 mai, ont affirmé deux sources proches du dossier à Digiday. La firme parie sur le fait que les utilisateurs sont déjà habitués à regarder de la publicité pour accéder à un contenu gratuit. 

Les résultats de Snapchat déçoivent

Snapchat a connu des déboires ces derniers mois après une mise à jour de son interface qui avait provoqué la grogne de ses utilisateurs. Une pétition avait même été lancée. Après avoir affirmé que l'ancienne version ne serait jamais rétablie, des récent tests semblent montrer que Snapchat n'est plus si fermé à l'idée de pratiquer quelques changements.

La publicité est la seule source de revenu de l'application. Elle permet déjà aux marques de sponsoriser des filtres et pourrait même ajouter une fonction shop, comme sur Instagram. Mais les finances de la firme américaine sont au plus bas. Elle s’est séparée de 120 ingénieurs en début d’année, le troisième et plus important plan social depuis son entrée en Bourse il y a un an. 

https://twitter.com/Pauline_Dum Pauline Dumonteil Journaliste BFM Tech