BFM Business

Samsung est-il responsable du prix excessif de l’iPhone 8?

Le coût élevé de la technologie OLED des écrans plats explique en partie le prix du futur iPhone 8.

Le coût élevé de la technologie OLED des écrans plats explique en partie le prix du futur iPhone 8. - Isaac Spencer - AFP

Samsung profite de sa position monopolistique de fait pour faire payer cher à Apple la fourniture des écrans plats OLED du futur iPhone, selon un analyste.

À quelques jours de la keynote d’Apple, prévue le 12 septembre, les rumeurs convergent autour d’un tarif de base d’environ 1000 dollars - probablement plus de 1000 euros en France - pour l’iPhone 8. Une des explications tient au prix du futur écran plat à technologie OLED bord à bord qui devrait équiper le dernier-né des iPhone.

Le problème pour Apple est que le seul industriel capable de répondre à ses exigences en termes de qualité et de volume est Samsung, qui lui facture cher grâce à sa position de monopole de fait.

Selon Ming-Chi Kuo, analyste chez KGI Securities, cité par le site américain MacRumors, Apple achète à l'industriel coréen entre 120 et 130 dollars (100 à 110 euros) chaque écran OLED. C'est nettement plus que ce que payait l'américain jusqu’à maintenant pour ses écrans LCD, dont le prix était estimé entre 45 et 55 dollars (38 à 46 euros). Le surcoût serait donc d'environ 75 dollars pour chaque iPhone à écran OLED. Outre le coût de cet écran, l'intégration probable de composants sophistiqués pour le capteur photo destiné à la reconnaissance faciale expliquerait aussi le prix élevé des iPhone 8.

D’après Ming-Chi Kuo, diversifier ses sources d’approvisionnement est désormais un impératif pour Apple, aujourd’hui trop dépendant de Samsung pour ses écrans plats. La firme californienne dirigée par Tim Cook n’a pas attendu les conseils de l’analyste pour faire évoluer la situation.

Selon le journal Korea Economic Daily, Apple aurait investi 2,67 milliards de dollars (2,24 milliards d’euros) dans des lignes de production d’écrans OLED chez LG, le concurrent numéro un de Samsung pour ce type d'écrans. Le contrat porterait sur la fourniture de 45.000 écrans par mois pour ses futurs iPhone, à partir de 2019.

Raphaël Grably (01Net) édité par F.Bergé