BFM Business

Numericable accuse une perte nette liée au rachat de SFR

L'Autorité de la Concurrence doit rendre son verdict ce 27 octobre sur le projet de rachat de SFR par numéricable.

L'Autorité de la Concurrence doit rendre son verdict ce 27 octobre sur le projet de rachat de SFR par numéricable. - Philippe Huguen - AFP

Le câblo-opérateur a fait état d’une perte nette de 94,4 millions pour le troisième trimestre, liée au financement du rachat de l'opérateur SFR, ce 27 octobre. Cet après-midi, l’Autorité de la concurrence doit rendre son verdict sur ce projet d’acquisition.

Journée chargée pour Numéricable. Ce 27 octobre, le câblo-opérateur a publié ses résultats trimestriels : il fait état d’une perte nette de 94,4 millions d'euros, sous le coup de 101,6 millions d'euros de charges non récurrentes, sous l'effet des coûts liés au projet d'acquisition de l'opérateur mobile SFR. Son chiffre d'affaires a par ailleurs progressé de 4,0% à 331,7 millions grâce à la progression de son parc d'abonnés qui affiche un total de 1,715 million de clients. L'Ebitda ajusté a par ailleurs augmenté de 4,7% à 155,9 millions d'euros.

C’est également ce lundi, dans l'après-midi, que l’Autorité de la concurrence doit rendre son verdict sur le projet de rachat de la filiale de Vivendi par le spécialiste français du câble. Dans un communiqué, Numericable a précisé qu'il continuait d'espérer "une issue favorable à un closing d'ici la fin de l'année 2014".

Une transaction bouclée dans un mois minimum

Lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, le directeur financier de Numericable, Thierry Lemaitre, a précisé qu'un délai minimum d'un mois serait nécessaire pour boucler la transaction une fois obtenu le feu vert éventuel de l'Autorité de la concurrence.

Les dirigeants de Numericable se sont refusés à tout commentaire sur la décision que doit rendre l'institution, précisant seulement qu'elle ne devrait pas déboucher sur des "changements de structure importants".

C.C. avec agences