BFM Business

Microsoft pourrait racheter les liseuses Nook

Microsoft envisagerait d'acquérir les tablettes et liseuses Nook, du groupe Barnes & Noble.

Microsoft envisagerait d'acquérir les tablettes et liseuses Nook, du groupe Barnes & Noble. - -

Le géant de l'informatique s'apprêterait à racheter la filiale liseuses et tablettes du groupe Barnes & Noble, Nook, pour un milliards de dollars. Une acquisition qui serait stratégique.

Microsoft prêt à sortir son carnet de chèques ? Selon le site TechCrunch ce jeudi 9 mai, le groupe débourserait un milliard de dollars pour racheter les liseuses et tablettes Nook aux Etats-Unis. Les deux groupes concernés n'ont pas commenté la rumeur. Mais pour Microsoft, qui cherche à gagner des parts de marché dans les liseuses, cela aurait du sens.

Pour Microsoft, le marché américain de la liseuse est juteux. Le groupe a déjà investi 300 millions de dollars dans Nook l'année dernière. Désormais il voudrait racheter tous les actifs de cette filiale de Barnes & Noble : les livres numériques et les liseuses. 

10 millions de tablettes Nook vendues depuis 2009

Nook, c’est une référence de la libraire numérique aux Etats-Unis. Le groupe a lancé ses premières liseuses en 2009 pour contrer Amazon et son Kindle. Selon TechCrunch, la librairie aurait déjà vendu 10 millions de tablettes et de liseuses Nook en quatre ans.

La semaine dernière, Nook s’est renforcé dans le contenu. Certaines de ses tablettes vont intégrer Google Play, la boutique en ligne de Google, disposant ainsi de 750 000 applications avec cette nouvelle intégration. Concrètement, cela veut dire que ces liseuses de Nook offriront presque autant d’applications qu’un iPad.

Pour Microsoft, l’occasion est là. Le groupe s’est lancé assez tard dans les tablettes, seulement l’année dernière. Nook représenterait donc une passerelle idéale avec 7 millions d’abonnés actifs selon les chiffres de TechCrunch.

Aurélie Boris correspondante à New York