BFM Business

Facebook: Mark Zuckerberg réduit son salaire de 67%

Les autres dirigeants de Facebook suivront le modèle de Mark Zuckerberg et limiteront leurs salaires.

Les autres dirigeants de Facebook suivront le modèle de Mark Zuckerberg et limiteront leurs salaires. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le fondateur et PDG du réseau social ne recevra qu'un dollar de salaire de base. Mais sa rémunération s'élèvera tout de même à 653.165 dollars en 2013, a annoncé l'entreprise lundi 31 mars.

Dernière mode de la Silicon Valley: accepter des salaires de base d'un dollar à la fin de l'année, comme le faisait Steve Jobs. Après les deux dirigeants de Google, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a décidé de n'être payé qu'un dollar symbolique, selon un document boursier publié lundi 31 mars.

Le 21ème homme le plus riche du monde, dont la fortune s'évalue à 26,7 milliards de dollars (19,7 milliards d'euros), selon le magazine Forbes, ne recevra aucun salaire, en numéraire ou en action. Il sera cependant rémunéré 653.165 dollars.

La quasi intégralité de la somme correspond à des rémunérations en nature, comme des voyages personnels en avion privé payés par Facebook car ils étaient justifiés par des raisons de sécurité. En 2012, cette rémunération s'élevait à 1,99 million de dollars, ce qui représente une baisse de 67%.

Les salaires baissent alors que les revenus augmentent

Le reste de l'équipe dirigeante de Facebook a également été mise au régime sec: la directrice d'exploitation, Sheryl Sandberg, recevra 16 millions de dollars, contre 26 millions en 2012.

Les numéro trois et quatre de l'entreprise, David Ebersman et Mike Shroepfer, voient également leurs rémunérations baisser dans des proportions similaires.

Le document publié par Facebook précise bien que ces baisses ne sont pas liées aux résultats de l'entreprise. Les revenus publicitaires de Facebook sont passés de 5,1 milliards de dollars en 2012 à 7,8 milliards de dollars en 2013.

Facebook a visiblement décidé de limiter ses dépenses aux achats de start-up, comme celui de WhatsApp pour 19 milliards de dollars et celui d'Occulus pour 2 milliards de dollars.

J.S avec AFP