BFM Business

Applis mobiles: comment Apple profite des largesses de Google

Contrairement à Google, Apple est réputée pour sa politique contraignante par les éditeurs et développeurs, vis à vis des applications mobiles qu'il accepte d'accueillir dans sa boutique en ligne.

Contrairement à Google, Apple est réputée pour sa politique contraignante par les éditeurs et développeurs, vis à vis des applications mobiles qu'il accepte d'accueillir dans sa boutique en ligne. - AFP-Philippe Huguen

Apple s'invite dans la boutique d'applis mobiles de Google pour inciter les utilisateurs d'Android à passer dans son camp. Il profite allègrement de la tolérance de Google  en matière d'accueil des applis de ses concurrents.

Imagine t-on Carrefour placer une publicité incitative dans un hypermarché Auchan pour y chasser à son profit les clients de passage ?

C'est pourtant ce que vient de réaliser Apple vis à vis de Google. Il s'invite sur la boutique en ligne Play pour partir à la pêche aux clients Android, son rival majeur dans les logiciels de téléphonie mobile.

Apple y édite une application gratuite baptisée Move to iOS qui - comme son nom en anglais l’indique - incite ouvertement les utilisateurs de mobiles Android à passer facilement sur iPhone ou iPad. Ce lancement intervient au moment même où il rend disponible en téléchargement la nouvelle version de son logiciel iOS 9.

Cette application comporte un outil de transfert aidant à la migration des données (ses contacts, ses applications) de l’utilisateur d’un mobile sous Android vers un iPhone ou un iPad.

Pratique pour l’utilisateur souhaitant changer de camp, cette application est un véritable pied de nez à Google.

Microsoft a précédé Apple à la chasse aux utilisateurs d'Android

Comble de l'audace ou de l'ironie : l'application d'Apple accueille le client Android, une fois qu'il aura franchi le Rubicon et fait migrer toutes ces données, par un écran lui indiquant qu'il peut recycler son mobile en le déposant dans une boutique Apple Store !

Cette chasse ouverte aux clients d'Android est rendue possible par la grande tolérance de Google (certains parleront de laxisme). Le géant du web pratique une forme de contrôle a posteriori sur les applications candidates à sa boutique en ligne Play tout en tolérant des applications mentionnant des logiciels et des produits concurrents.

Apple accueille une appli pour montre connectée Android

L'inverse ne serait pas, a priori, possible sous cette forme de concurrence frontale. Apple applique une politique stricte de vérification des applications candidates à sa propre boutique avant qu'elles soient mises en ligne sur l'App Store.

Le constructeur californien a toutefois accepté, il y quelques semaines, d'accueillir sur son App Store une application qui permet à un iPhone ou iPad d'interagir avec un montre utilisant Android Wear, le logiciel de Google pour montre connectée. La première initiative du genre pour Apple vis à vis de son univers concurrentiel direct.

Cependant, Apple n'est pas le premier à profiter des "largesses" de Google. Microsoft a déjà mis en ligne sur Play, sa propre application invitant les possesseurs de smartphone Android à utiliser un mobile Windows Phone...

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco