BFM Business

Numericable-SFR jugule l'hémorragie de ses clients

Numericable-SFR s'est félicité de la réussite de sa campagne commerciale de rentrée "back-to-school" qui a permis au groupe de stabiliser sa base de clients au troisième trimestre, tant sur le fixe que sur le mobile.

Numericable-SFR s'est félicité de la réussite de sa campagne commerciale de rentrée "back-to-school" qui a permis au groupe de stabiliser sa base de clients au troisième trimestre, tant sur le fixe que sur le mobile. - Eric Denoyer-AFP

Sur le troisième trimestre 2015, l'opérateur ne perd presque plus de clients fixes et mobiles. Avec ses 700 millions d'euros de synergies réalisées, 65% de l'objectif fixé à 3 ans a été atteint.

Au troisième trimestre, les clients de Numericable-SFR ont été beaucoup moins nombreux à quitter l'opérateur, qui affiche par ailleurs des ratios financiers en constante amélioration.

Confronté à une véritable hémorragie de ses abonnés fixes comme mobiles depuis le début de l'année, l'opérateur a réussi à ralentir le rythme de cette baisse.

Le nombre total de ses clients mobiles s'est stabilisé à 21,807 millions contre 21,895 millions le trimestre précédent (fin juin 2015). Les abonnés aux réseaux fixes (ADSL + fibre optique) étaient 6,358 millions contre 6,4 millions, trois mois plus tôt.

"La réussite de la campagne commerciale de rentrée "back-to-school" a permis au groupe de stabiliser sa base de clients au troisième trimestre, tant sur le fixe que sur le mobile", a indiqué le câblo-opérateur qui s'est félicité que, sur le mois de septembre 2015, ses ventes nettes aient été positives sur le marché grand public dans la téléphonie fixe et dans le mobile.

Il n'en reste pas moins que la base totale de ses clients est en baisse en un an dans le mobile (21,8 millions de clients contre 23 millions) et dans le fixe (6,3 millions de clients contre 6,6 millions).

Mais la bonne nouvelle pour l'opérateur vient du fait que le revenu moyen par abonné (ARPU) a également progressé au cours du troisième trimestre, de 1,3% pour le fixe, et de 2,2% pour le mobile.

-
- © Numericable-SFR

Ces chiffres ont permis à l'opérateur de dégager un bénéfice net de 103 millions d'euros, même si son chiffre d'affaires total a continué de baisser de 3,5% en un an mais seulement de 0,9% par rapport au deuxième trimestre.

Au cours des neuf premiers mois, Numericable-SFR revendique avoir dégagé environ 700 millions d'euros de synergies sur une base annualisée. "Comparé à l'objectif à trois ans de 1,1 milliard d'euros de synergies, cela signifie que le groupe a déjà réalisé près de 65% de son objectif au cours de la seule première année", a indiqué l'opérateur.

Numericable-SFR affiche sa confiance dans sa capacité à atteindre à moyen terme son objectif d'une marge d'Ebitda ajusté de 45%. Au troisième trimestre, la marge d'Ebitda a atteint à 37,3%, en hausse de 6,1 points, en dépit d'une hausse des frais liés à la campagne de reconquête des abonnés de septembre 2015.

Pour 2015, Numericable-SFR s'est fixé pour objectif d'atteindre un niveau d'Ebitda ajusté d'au moins 3,85 milliards d'euros et de générer un free cash-flow opérationnel (Ebitda-Capex) de 2 milliards d'euros.

Frédéric Bergé