BFM Eco

Coronavirus: les constructeurs français prolongent la fermeture de leurs usines chinoises

Les activités de Renault et PSA resteront à l’arrêt jusqu’aux alentours du 10 mars dans la région de Wuhan. Nissan et Honda ont aussi prolongé la fermeture de leurs usines.

Renault et PSA prolongent l’arrêt de leurs activités de production dans la région chinoise du Hubei, où se trouve la vile de Wuhan, épicentre de l’épidémie de coronavirus. Or cette région est aussi l'un des coeurs de l'industrie automobile en Chine.

Selon des informations du site spécialisé Automotive News Europe, confirmées par les deux constructeurs, PSA ne redémarrera pas ses trois usines à Wuhan avant le 12 mars, Renault laissera la sienne fermée jusqu’au 10 mars. Ces fermetures prolongées ont été décidées à la demande des autorités du Hubei, nous précise une porte-parole de Renault.

Quel impact pour la production mondiale?

Des porte-paroles des deux groupes précisent que Renault comme PSA suivent de près la situation, tout comme les recommandations de l’OMS et des autorités chinoises. Une porte-parole de PSA a ainsi expliqué qu’il appartenait aux autorités locales d’autoriser ou non la relance des sites de production.

Quand rouvriront les usines du Hubei reste une question épineuse, car ces fermetures peuvent à terme déstabiliser l’ensemble de la production mondiale. "Nous ne pouvons pas limiter l'impact de cette crise à une zone géographique spécifique, car toutes nos usines utilisent des composants en provenance de Chine", a déclaré une porte-parole de Renault selon Automotive News. Les conséquences de ces fermetures semblent pour le moment limitées aussi bien du côté de Renault que de PSA.

Valeo a repris en partie sa production en Chine

Les deux groupes français ne sont pas les seuls à maintenir leurs usines fermées jusqu’en mars. Honda et Nissan ont également décalé la réouverture de leurs sites jusqu’à la mi mars.

D'autres groupes reprennent en revanche leur production en dehors du Hubei. L’équipementier français Valeo n’a plus que 2 sites fermés sur les 34 qu’il possède dans le pays. "La chaîne logistique s’améliore de jour en jour", confiait ainsi le PDG Jacques Aschenbroich en fin de semaine dernière, lors de la présentation des résultats financiers 2019.

Des mesures ont également été prises en Europe suite à la propagation de l’épidémie de coronavirus. Fiat a choisi de limiter l’accès à ses sites en Europe pour les personnes ayant séjourné dans le nord de l’Italie ou en Asie.

Pauline Ducamp