BFM Business

Véhicules électriques: cette start-up met fin au casse-tête de la recharge

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Renault Presse

Recharger un véhicule électrique peut vite s'avérer compliqué lorsque l'on ne dispose pas du bon câble. La jeune pousse "Branchez-moi" avance des solutions pour contourner ce problème.

Rouler en véhicule électrique, c'est faire un petit geste pour la planète. Mais c'est aussi accepter de composer avec de nombreuses contraintes au quotidien, comme les problèmes relevant de l'autonomie et du rechargement de la batterie.

De multiples initiatives visent cependant à multiplier, sur les routes, les bornes de recharge, et ce, qu’elles soient rapides ou non. Mais ces installations ne sont pas forcément adaptées à tous les véhicules en circulation. En matière de rechargement, faute d’un standard existant, tous les constructeurs ont développé leur propre technologie. 

De nombreuses variables

Quatre types de prises sont particulièrement répandus, mais pour s’y retrouver "si l’on n’est pas spécialiste du véhicule électrique, on s’y perd rapidement" explique Benoît Vallet. En outre, plusieurs puissances peuvent être associées à un même type de prise, allongeant parfois le temps de charge.

"Le commun des mortels ne comprend rien aux 'types 3', 'types 1', 'charge rapide' ou 'charge lente'" détaille l'entrepreneur. Une raison suffisante pour ce passionné d'automobile de fonder "Branchez-moi.fr". Une start-up qui propose aux utilisateurs de véhicules électriques toute une gamme d'accessoires et notamment, des câbles de recharge compatibles avec la plupart des prises existantes. 

Simplifier l'offre client 

Bien entendu, Benoît Vallet est parti du principe de ne pas s'adresser à des spécialistes, mais de permettre au client lambda de trouver "le bon câble". Très concrètement, pour répondre au mieux aux besoins des consommateurs, "Branchez-moi" leur propose de les guider en répondant à trois questions. Les clients sont donc invités à renseigner le type de véhicule utilisé, à préciser sur quelle infrastructure va s'effectuer la recharge (borne Autolib', Belib ou autre) puis enfin à choisir la longueur de câble souhaitée. Sur la base de ces critères, "Branchez-moi" se charge ensuite de fournir la connectique adaptée.

La société ne se contente pas de revendre les branchements issus des constructeurs, mais fait directement fabriquer tous ses câbles en France, en fonction de la demande, par une entreprise spécialisée. Un choix qui a un coût, chaque câble se négociant en moyenne entre 300 et 500 euros. 

Antonin Moriscot