BFM Business

Après Autolib, Paris déploie Belib, pour la recharge électrique

Les bornes de recharge Belib’ sont universelles: elles sont pourvues de plusieurs prises permettant de brancher tous types de véhicules électriques, y compris les deux-roues

Les bornes de recharge Belib’ sont universelles: elles sont pourvues de plusieurs prises permettant de brancher tous types de véhicules électriques, y compris les deux-roues - François Grunberg-Mairie de Paris

La capitale lance son propre réseau public de recharge universelle pour véhicules électriques. Géré par une filiale d'EDF, il complète les bornes Autolib et celles des parkings publics.

Conducteurs de véhicules électriques dans Paris, vous chercherez moins frénétiquement une borne de recharge. La mairie de Paris, soucieuse de pousser l'usage de ces voitures non-polluantes, va densifier le maillage des points de recharge disponibles intramuros.

Elle lance son propre réseau de bornes de recharge publique. Baptisé Belib', il comportera 60 stations courant 2016 alors que quatre d'entre elles sont déjà en service. Pour s'adapter au parc et aux besoins hétérogènes en matière de recharge électrique, toutes sont équipées des grands standards de prises du marché y compris celles utilisées par les deux-roues.

Chaque station de recharge Belib’ peut accueillir en même temps 3 véhicules, sur 3 emplacements distincts au sol. Chacune d'entre elles, fournie par la société française Lafon Technologies, dispose de deux points de charge accélérée permettant de recharger un véhicule en 1h et d'un point de charge normale pour recharger un véhicule en 6 à 8 heures. Au total, 60 bornes offriront donc 180 points de recharge dans Paris intramuros.

La recharge normale sera gratuite la nuit

Commercialement, ce réseau est exploité, comme Velib ou Autolib, par une société privée. En l'occurrence, c'est Sodetrel, une filiale à 100% d’EDF, qui a a été retenue. Sodetrel coopère avec les collectivités locales ou les syndicats d’énergie pour faire avancer leurs projets de mobilité électrique.

Sur le plan économique, le consommateur devra s'abonner préalablement auprès de Telib (Sodetrel). Il obtiendra en retour un badge qui lui permettra de s'identifier sur la borne. La nuit (de 20 heures à 8 heures), la recharge normale est gratuite. Elle est facturée 1 euro de l'heure la journée. La recharge rapide est facturée 25 centimes le quart d'heure lors de la première heure.

Avec Belib, Paris met fin à la domination de Bolloré dont le service Autolib' dispose de 250 bornes permettant la recharge des véhicules particuliers et pas seulement de ses propres véhicules. Les parkings souterrains dans la capitale proposent aussi des bornes publiques comme ceux de la Saemes. La Sodetrel équipe aussi quelques parkings parisiens de Vinci en bornes de recharge électrique. 

Frédéric Bergé