BFM Business

Un géant chinois du nucléaire investit dans le solaire français

Associée à une PME française, une filiale du géant chinois CGN envisage la production d'1GW d'énergie propre d'ici 5 ans. (image d'illustration)

Associée à une PME française, une filiale du géant chinois CGN envisage la production d'1GW d'énergie propre d'ici 5 ans. (image d'illustration) - Pixabay - Domaine Public

Via sa filiale CGN Europe Energy, l’entreprise d’État chinoise CGN a décidé d’investir 1 milliard d’euros dans le secteur photovoltaïque français.

Nouvelle collaboration sino-française dans l’énergie. En s’alliant, CGN Europe Energy et Inovia Concept Développement, une PME basée en Gironde, se sont fixé un ambitieux défi. D’un commun accord, les deux sociétés se donnent cinq ans pour réussir à produire annuellement un gigawatt (GW) d’électricité solaire, soit autant qu’un réacteur nucléaire.

Pour Inovia Concept Développement, ce partenariat est un véritable défi. La société est certes spécialisée dans le domaine du photovoltaïque - elle commercialise et exploite des hangars agricoles équipés de panneaux solaires - mais ses capacités actuelles ne lui permettent pas de produire une telle quantité d'énergie. Son portefeuille comporte actuellement 1.500 projets, mais d'après les dirigeants de l'entreprise, il faudrait pas moins de 10.000 centrales pour réussir à produire 1 GW d'énergie propre. 

"Nous voulons aller vite"

Inovia Concept Développement va donc s'attaquer, d'ici à la fin de l'année, à la construction de 200 centrales photovoltaïques supplémentaires. En 2016, ce sont 500 nouvelles unités qui devraient sortir de terre, pour un montant avoisinant les 96 millions d'euros. De qui rassurer les investisseurs de CGN Europe Energy, qui ne cachent pas leurs empressement. Wei Lu, le PDG de la société affirme même "vouloir atteindre la moitié de l'objectif fixé, c'est-à-dire 500 mégawatts, d'ici deux ans". Consciente de la difficulté de la tâche imposée aux français, le président précise toutefois que le partenariat noué avec la PME "ne contient aucune clause d'exclusivité". En d'autres termes, la filiale du géant chinois se réserve le droit de faire appel à d'autres prestataires pour mener à bien son projet.

"3.000 emplois indirects"

Supportée par une seule société ou par une multitude d'entités, la réalisation de l'objectif fixé par CGN Europe Energy devrait permettre la création de plus de 3.000 emplois indirects en 5 ans dans les secteurs du bâtiment et des énergies renouvelables. Du côté d'Inova Concept Développement, on prévoit également de faire grossir les effectifs. Ceux-ci devraient passer, en fin d'année prochaine, de 23 à 120 salariés. Enfin, CGN-EE envisage l'embauche d'une quinzaine de salariés supplémentaires.

Quel coût pour les agriculteurs ? 

Chaque hangar équipé de panneaux solaire coûte 70.000 euros selon Inovia Concept Développement. Un coût entièrement supporté par l'entreprise, même si l'agriculteur lui verse 8.000 euros afin de bénéficier du bâti. 

L'exploitation de la centrale photovoltaïque, pour une durée de 30 ans, est assurée par CGN Europe Energy, qui revend l'électricité produite auprès d'ERDF. 

A.M. avec agences