BFM Business

Apple se lance dans la production d'énergie solaire en Chine

-

- - Domaine Public

De passage en Chine pour parler urbanisation durable, Tim Cook en a profité pour présenter de nouvelles initiatives destinées à réduire l'empreinte carbone de sa firme.

Des paroles aux actes. En février dernier, Tim Cook, patron de la firme de Cupertino (Etats-Unis), déclarait "être conscient des effets du changement climatique". Moins de neuf mois après avoir prononcé ces paroles, voilà que le successeur du charismatique Steve Jobs annonce qu'Apple va produire et alimenter en électricité durable ses usines en Chine.

Le but: économiser 200 millions de tonnes de dioxyde de carbone! Pour cela, la marque à la pomme va construire et exploiter trois fermes solaires dans le pays. La capacité totale de ces installations sera de 200 mégawatts, soit de quoi fournir de l'électricité pendant un an à plus de 250.000 foyers chinois. 

Ces nouvelles fermes viennent s’ajouter aux centrales solaires déjà en activité dans la province du Sichuan (sud-ouest de la Chine) et qui alimentent bureaux et magasins de la marque créatrice des Mac, iPod, iPhone et autres iPad. Mieux, celles-ci produisent plus d’énergie qu’Apple n’en consomme. Ce qui permet à la marque de se vanter d'avoir un bilan carbone neutre dans ce pays. 

Verdir l’image de l’industrie high-tech

Comme tout géant des high-tech, Apple – et ses nombreux sous-traitants – sont régulièrement désignés comme des entreprises très peu respectueuses de l’environnement. Aussi, la firme exhorte désormais ses fournisseurs et sous-traitants à se tourner vers des sources d’énergies renouvelables pour limiter l’impact environnemental de leurs activités.

Dans le communiqué de l'entreprise présentant ses nouveaux investissements – dont le montant n’a pas été dévoilé – la marque indique de son sous-traitant taiwanais, Foxconn, qui assemble des iPhone s’est engagé à lui aussi construire en Chine des centrales solaires pour une puissance totale de 400 mégawatts.

Antonin Moriscot