BFM Business

L'alternative allemande aux superchargeurs Tesla

Les constructeurs allemands, rejoints par Ford, ont développé leur propre réseau de bornes de rechargement rapides. (image d'illustration)

Les constructeurs allemands, rejoints par Ford, ont développé leur propre réseau de bornes de rechargement rapides. (image d'illustration) - Tobias Schwartz - AFP

Un consortium de constructeurs automobiles européens va développer un réseau de recharge ultra-rapide pour véhicules électriques. Il promet aux automobilistes de trouver une borne tous les 120 kilomètres.

Les constructeurs automobiles souhaitent désormais faciliter les longs trajets en véhicules électriques. Une mission quasi-impossible aujourd'hui en raison de l'autonomie encore trop limitée des modèles proposés. 

Certaines marques travaillent sur des projets de véhicules embarquant des batteries plus puissantes, offrant davantage d'autonomie. En attendant, pour encourager les automobilistes à passer à l'électrique, et prouver qu'il est possible de réaliser un long trajet avec ce type de véhicule, plusieurs constructeurs allemands (les groupes Volkswagen, BMW et Daimler) associés à l'américain Ford (qui possède notamment un centre de R&D dans le pays) viennent de créer "IONITY". Une coentreprise chargée de construire un réseau européen de bornes de rechargement rapides. Déjà annoncée il y a un an et demi, la coentreprise a donc désormais une identité claire, et dispose surtout d'un calendrier précis d'installations de bornes.

Dans un communiqué, ces partenaires indiquent ainsi que, d'ici à 2020, IONITY installera 400 points de charge, distants d'environ 120 kilomètres, au sein de l'Europe.

"Le premier réseau européen HPC (High-Power Charging) jouera un rôle essentiel dans la création d'un marché des véhicules électriques", a souligné Michael Hajesch, président du directoire d'IONITY. 

Les 20 premières bornes de rechargements seront installées d'ici la fin de l'année en Allemagne, en Norvège et en Autriche. Une centaine de stations supplémentaire verra le jour en 2018. 

Antonin Moriscot