BFM Business

Bornes électriques: la belle alliance Audi, BMW, Ford, Daimler et Porsche

Les constructeurs allemands veulent des bornes de recharge rapide.

Les constructeurs allemands veulent des bornes de recharge rapide. - Whodol - Pixabay

Les champions du haut de gamme automobile allemand, créent avec l'américain Ford une entreprise conjointe. Ils veulent fonder ensemble un réseau européen de stations de recharge rapide pour véhicules électriques.

C'est une alliance rare dans un secteur où la concurrence a toujours été implacable. Les allemands BMW, Daimler, Porsche et Audi et l'américain Ford viennent de créer une entreprise conjointe. Objectif: mettre sur pied, d'ici 2020, un réseau européen de stations de recharge rapide pour véhicules électriques. Ces alliés de circonstance n'hésitent d'ailleurs pas à parler de "coopération sans précédent entre constructeurs automobiles pour (créer) un réseau de recharge toutes marques confondues".

Les cinq constructeurs automobiles ont signé un mémorandum d'entente qui prévoit la construction à partir de 2017 de bornes de recharge "ultra-rapides" sur 400 sites à travers l'Europe. Présentée comme une, selon un communiqué commun. Ces bornes permettront à toutes les voitures électriques ou hybrides rechargeables au standard CCS (pour "combined charging system") de recharger leur batterie, quelle que soit leur marque, ce qui doit permettre d'accompagner l'essor des véhicules électriques sur le Vieux continent.

"Une pause-café pour recharger leurs véhicules"

"Nous voulons créer un réseau grâce auquel nos clients n'auront besoin que d'une pause-café pour recharger leurs véhicules sur de longues distances", a expliqué dans le communiqué Rupert Stadler, patron d'Audi, une marque qui appartient comme Porsche au groupe Volkswagen.

"Le groupe BMW a déjà lancé ces dernières années de nombreux projets publics d'infrastructures de recharge. Ce projet commun est pour nous une autre étape importante qui montre clairement que les constructeurs automobiles mettent leurs forces en commun pour faire avancer l'électrique", a souligné Harald Krüger, patron du géant bavarois.

Un temps à la traîne par rapport à certains concurrents, les constructeurs allemands veulent désormais accélérer sur l'électrique. Cette technologie est encore peu répandue en Europe en raison du prix élevé et de l'autonomie limitée des véhicules actuellement disponibles, mais aussi d'une infrastructure de rechargement insuffisante.

D. L. avec AFP