BFM Business

EDF: le gouvernement dément la cession de 15% du capital par l'Etat

L'Etat détient 84% d'EDF

L'Etat détient 84% d'EDF - -

Les entourages des ministres Michel Sapin et Arnaud Montebourg ont démenti les informations de la CFE-CGC. Selon cette dernière, ce mardi 27 mai, l'Etat s'apprêterait à ramener sa participation dans le groupe français à moins de 70%.

Les entourages de Michel Sapin et Arnaud Montebourg ont coupé court à la rumeur en démentant les informations de la fédération CFE-CGC de l'énergie. Cette dernière a affirmé ce mardi 27 mai avoir appris "de sources concordantes" que l'Etat s'apprêterait à céder 15% d'EDF, l'entreprise se refusant à tout commentaire dans l'immédiat.

"Selon des sources concordantes, l'État s'apprête à céder 15% du service public de l'électricité", écrit le syndicat dans un communiqué. L'Etat détient 84% du groupe énergétique. Sollicité par l'AFP, EDF s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat. De son côté l'agence des participations de l'Etat qualifie la rumeur d'"infondée".

Actuellement, l'Etat actionnaire détient 84,4% du capital du groupe dirigée par Henri Proglio. Interrogé par l'AFP, EDF n'a pas fait de commentaires.

A la Bourse le titre EDF a clairement été chahuté par ces rumeurs. Auparavant en légère baisse, le titre a nettement décroché vers 14h08 avant de légèrement repartir à la hausse.

Problème juridique

Problème: la loi du 9 août 2004 prévoit que la part de l'Etat ne puisse descendre sous les 70% du capital et des droits de vote, en raison du caractère stratégique du secteur, l'énergie. Or si l'Etat venait effectivement à vendre ces 15%, il passerait sous ce seuil fatidique.

Cette rumeur relayée par les syndicats survient alors que le gouvernement a promis de nouvelle baisse d'impôt et qu'une prise de participation de l'Etat dans le capital d'Alstom n'est pas exclue par Arnaud Montebourg.

Le titre de l'encadré ici

|||88 milliards d'euros pour l'APE

A la clôture du 21 mai dernier, l'Agence des participations de l'Etat (APE) détenait pour  88,447 milliards d'euros d'actions cotées, son porfeuille s'étant, depuis le début de l'année 2014 apprécié de 10,53%, ce qui est deux fois mieux que le CAC40.

EDF, dont la capitalisation boursière représente 53 milliards d''euros, a vu son cours progresser de plus de 10% depuis 2014.

Julien Marion avec agences