BFM Business

Système de paiement européen: les migrations accélèrent

Bruxelles avait décidé de prolonger de six mois la période de transition pour se conformer à ce format.

Bruxelles avait décidé de prolonger de six mois la période de transition pour se conformer à ce format. - -

Les mises en conformité avec le système de paiement européen SEPA ont accéléré début janvier, a indiqué ce lundi 20 janvier la Banque de France. 84% des virements sont désormais effectués dans ce format.

Les basculements vers le système de paiement européen SEPA accélèrent. "En termes de migration, on observe une montée en puissance extrêmement forte au cours des dernières semaines. (...) Sur les quinze premiers jours de janvier, la migration s'est encore accentuée", a ainsi expliqué Denis Beau, directeur général des opérations à la Banque de France, lors d'un point-presse ce lundi 20 janvier.

A ce jour, 84,1% des virements et 61,4% des prélèvements sont effectués au format SEPA, a-t-il précisé, contre respectivement 71,6% des virements et 39,4% des prélèvements à fin décembre.

Une tolérance de six mois supplémentaires

Le passage aux formats SEPA vise à harmoniser les moyens de paiement à l'intérieur de l'Union européenne. Elles permettront notamment de raccourcir les délais des virements bancaires en Europe (à J+1) et de mieux protéger les débiteurs lors des prélèvements.

Début janvier, la Commission européenne a accordé un délai en prolongeant de 6 mois la période de transition pour l'entrée en vigueur de ces formats de paiement, qui devait se terminer le 1er février.

Pour accompagner la migration, un site internet dédié a été lancé: http://www.urgence-sepa.fr.

J.M. avec AFP