BFM Business

Thierry Lepaon (CGT): "le gouvernement ne doit pas reculer sur l'écotaxe"

Le secrétaire général de la CGT est hostile au report de l'écotaxe

Le secrétaire général de la CGT est hostile au report de l'écotaxe - -

Invité de BFMTV et RMC ce 28 octobre en pleine polémiques fiscales et alors que la réforme des retraites arrive au Sénat, le secrétaire général de la CGT a été très critique avec le gouvernement, qui serait trop proche des préoccupations du Medef.

Non au report ou à la suppression de l'écotaxe. Thierry Lepaon a été catégorique alors même que Jean-Marc Ayrault a convoqué ce mardi 28 octobre une réunion à Matignon sur le sujet. Selon lui, ce serait un cadeau fiscal aux entreprises.

Invité de BFMTV et RMC, le secrétaire général de la CGT a fustigé les "patrons qui utilisent une colère sociale" comme celle des Bretons pour ne pas payer de taxes. "Il y a une offensive du Medef partout dans le pays", croit-il percevoir.

"On entend plus les patrons que les salariés aujourd'hui", a déploré Thierry Lepaon qui concède que le patronat "a une longueur d'avance" sur les syndicats dans l'organisation.

Face à cette mobilisation, il a lancé: "il faut que le gouvernement arrête d'être sensible à tout ce que dit le patronat. Il doit mettre en place la politique pour laquelle il a été élu". Il a, à nouveau, utilisé une formule qui lui est visiblement chère : "le gouvernement est austiste de son oreille droite et entend bien de son oreille gauche".

Non au travail du dimanche

Thierry Lepaon est revenu sur le dossier du travail de nuit et du dimanche alors que la justice doit se prononcer aujourd'hui sur ce dernier point. "On est contre là où cela n'est pas utile", a-t-il rappelé. "Vendre du parfum après 21 heures sur les Champs Elysées, est-ce vraiment utile?", interroge-t-il.

Le patron de la CGT a réaffirmé son souhait qu'une nouvelle loi soit votée sur le sujet. " Le curseur, c'est le vivre ensemble". En clair, il est pour que tout soit fermé le dimanche "sauf ce qui est utile".

Il s'en est aussi pris aux salariés manifestant en faveur de ces horaires. "On les connaît, on les voit aussi à côté de Jean-François Copé (...) Ils sont manipulés par les employeurs et les cabinets de communication".

Enfin, il est revenu sur la possible reprise des activités de Goodyear Amiens par le groupe américain Titan dont le PDG est sévère avec la CGT. " Je vais croire quand le vais voir", a-t-il lâché.

P.C