BFM Business

Gattaz estime mériter "des félicitations" et non une polémique

Pierre Gattaz a également dénoncé "le flou" entourant, selon lui, le pacte de responsabilité.

Pierre Gattaz a également dénoncé "le flou" entourant, selon lui, le pacte de responsabilité. - -

Lors de sa conférence mensuelle ce mardi 13 mai, le patron des patrons a affirmé ne pas voir une amélioration nette de la conjoncture. Il a en outre affirmé mériter des félicitations, et non une polémique sur sa rémunération, car "il se bat depuis 20 ans pour garder les emplois en France".

Visiblement, Pierre Gattaz ne partage pas les vues de François Hollande sur "le retournement de l'économie". Le patron des patrons a ainsi affirmé, ce mardi 13 mai lors de sa conférence mensuelle, qu'il "ne voyait pas dans les entreprises des redémarrages clairs".

"Il n'y a pas d'inversement de conjoncture" en France, tout au plus "un arrêt de la baisse dans certains secteurs" des services notamment, a ainsi déclaré le président du Medef.

Il est également revenu sur la polémique entourant la hausse de 29% de sa rémunération survenue l'année dernière. Interrogé sur le sujet,il a répondu que "non seulement je suis audible mais en plus j'attends des félicitations (...) parce que je me bats depuis 20 ans pour garder des emplois en France".

"Inquiet" sur le pacte de reponsabilité

Pierre Gattaz a également déclaré être "inquiet" sur le pacte de responsabilité et a réclamé du "concret" sur ce dispositif.

"Au-delà des premiers chiffres tout est flou", en particulier sur la baisse de fiscalité promise aux entreprises, a-t-il affirmé, se plaignant par ailleurs d'une "recrudescence des contrôles fiscaux" et de "chiffons rouges sociaux" comme la mise en place d'un compte pénibilité qui suscitent du "stress" chez les chefs d'entreprises.

J.M. avec AFP