BFM Business

Laurence Parisot et Pierre Gattaz à couteaux tirés

Laurence Parisot n'a pas aimé la lettre de Pierre Gattaz.

Laurence Parisot n'a pas aimé la lettre de Pierre Gattaz. - -

L'ex-présidente du Medef a qualifié, ce mercredi 7 mai sur RMC, de "superbe exemple de misogynie" la lettre envoyée par son successeur. Dans ce courrier, Pierre Gattaz lui demande de respecter "son obligation de réserve" sur l'action de l'organisation patronale.

La guerre par médias interposés entre Laurence Parisot et Pierre Gattaz s'emballe. Ce mercredi 7 mai, l'ancienne présidente du Medef a fermement réagi à une lettre de son successeur dont le contenu a été publié, mardi 6 mai, par le site du Monde.

Dans ce courrier, Pierre Gattaz lui recommande de garder le silence et de ne plus commenter l'action de Medef, car il a été "choqué" par ses prises de positions récentes.

Interviewée sur RMC, l'ancienne présidente du Medef lui a rendu la monnaie de sa pièce. "C'est stupéfiant", a-t-elle jugé. "C'est une façon choquante de réécrire l'histoire". "Cette lettre est aussi un superbe exemple de misogynie,une façon de dire: femmes, taisez-vous", a-t-elle pesté.

"logique esclavagiste"

Dans sa lettre Pierre Gattaz écrivait plus précisément à Laurence Parisot que "votre statut d'ancienne présidente du Medef et de présidente d'honneur, vous impose, plus qu'à quiconque et comme à vos prédécesseurs, une obligation de réserves dans votre commentaire de l'action de notre institution".

Il demandait "à tout du moins" que la mention "ancienne présidente du Medef" ne soit pas utilisée lors des interventions de Laurence Parisot dans les médias.

Cette brouille ente l'actuelle et l'ancienne président du Medef a pour origine le salaire minimum. Pierre Gattaz s'était prononcé en faveur d'un Smic plus faible pour les jeunes. Une mesure qualifiée ensuite par Laurence Parisot de "logique esclavagiste".

Lettre de Pierre Gattaz à Laurence Parisot publié par Fil_actu

J.M.