BFM Eco

Voilà les trois grandes mesures pour le pouvoir d'achat annoncées par Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mardi la suspension pour six mois de trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur au 1er janvier, dont la hausse de la taxe carbone, à l'origine du mouvement des gilets jaunes.

Comment calmer la fièvre jaune? C'est à cette question qu'a tenté de répondre Edouard Philippe. Le Premier ministre vient en effet d'annoncer le gel des hausses de taxes pour apaiser le conflit avec les gilets jaunes avant la tenue d'une grande concertation locale sur la transition de l'exécutif qui se tiendra du 15 décembre au 1er mars. 

Les trois mesures fiscales qui devaient entrer en vigueur le 1er janvier prochain - la hausse de la taxe carbone sur l'essence, le fioul et le diesel, la convergence de la fiscalité du diesel avec celle de l'essence et la hausse du gazole pour les professionnels - vont être suspendues pour six mois.

Moratoire sur le nouveau contrôle technique

La deuxième annonce concerne le gaz et l'électricité. Edouard Philippe vient d'annoncer que les tarifs n'augmenteraient pas pendant l'hiver. Ce gel vise en premier lieu les tarifs réglementés de l'électricité pour lesquels, en application du code de l’énergie, le régulateur de l'énergie (la CRE) devaient proposer au gouvernement au mois de février 2019, un "ajustement de début d'année", qui se serait traduit par une hausse probable.

Dernière annonce faite par le Premier ministre: le gouvernement va suspendre dans "un souci d’apaisement" les nouvelles modalités du contrôle technique. "J’ai entendu l’inquiétude sur les modalités du contrôle technique, qui le compliquent et le rendent plus cher. Je suspends cette mesure pour une durée de six mois, pour trouver les justes adaptations", a expliqué Edouard Philippe.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco