BFM Eco

Retraites: l'UNSA espère le retrait de l'âge pivot du projet de loi "dans les prochaines heures"

Le secrétaire général de l'Unsa, Laurent Escure, espère que "dans les prochaines heures" Edouard Philippe retirera du projet de loi sur la réforme des retraites l'âge pivot, a-t-il déclaré vendredi à l'issue d'une réunion à Matignon. "Je pense qu'on pourra trouver les conditions permettant un compromis" a-t-il ajouté.

Le secrétaire général de l'UNSA est ressorti un brin optimiste à l'issue de son entretien avec le Premier ministre, ce vendredi matin.

"On a demandé au Premier ministre de retirer l'âge pivot (...), je crois qu'il a compris", a commenté Laurent Escure, après 40 minutes d'entretien avec Édouard Philippe.

Le chef du gouvernement reçoit à Matignon, depuis 8H30, les organisations syndicales et patronales à tour de rôle afin de discuter de l'équilibre financier du système de retraites.

"J'attends que dans les prochaines heures, il y ait cette annonce", a-t-il insisté. "Si dans les heures qui viennent, l'âge pivot est retiré, je pense qu'on pourra trouver les conditions permettant un compromis", a poursuivi Laurent Escure.

L'âge pivot focalise les tensions avec l'UNSA et la CFDT

L'instauration d'un âge pivot à 64 ans, assorti d'un système de bonus-malus, cristallise les tensions entre l'exécutif et les syndicats réformistes, dont la CFDT et l'Unsa. Ces derniers, s'ils sont favorables au principe d'un nouveau système de retraites universel par points, font de cette mesure une "ligne rouge".

Pressé de dévoiler ses cartes pour sortir d'un conflit social interminable, l'exécutif a transmis tard jeudi soir aux partenaires sociaux les deux projets de loi - l'un organique, l'autre ordinaire - qui seront présentés en Conseil des ministres le 24 janvier.

Ces textes législatifs, adressés jeudi soir aux caisses de Sécurité sociale gravent dans le marbre de la loi une règle "obligeant" à prévoir l'équilibre financier du futur système "universel" de retraite par points, mais aussi l'"âge d'équilibre" unanimement rejeté par les syndicats, y compris la CFDT et l'Unsa. Or, l'âge pivot est mentionné à 39 reprises, dans ces textes.

Cet âge pivot sera instauré dès 2022, à moins d'une "délibération" différente avant septembre 2021 entre partenaires sociaux siégeant au sein de la future caisse nationale de retraite universelle, qui sera créée le 1er décembre 2020.

F.B avec AFP