BFM Business

L'Elysée a économisé 9 millions d'euros en trois ans

Le Palais présidentiel a réduit son budget de fonctionnement de 9 millions d'euros en trois ans.

Le Palais présidentiel a réduit son budget de fonctionnement de 9 millions d'euros en trois ans. - Eric Pouhier-Wikimedia-CC

Le Palais présidentiel a réduit son budget de 9 millions d'euros en trois ans, selon Europe 1 ce 26 septembre. Il est passé de 109 millions d'euros en 2012 à 100 millions d'euros en 2015.

Les économies promises par le gouvernement commencent par le sommet de l'Etat! En 2015, l'Elysée aura réduit son budget de 9 millions d'euros en trois ans, selon Europe 1 ce vendredi 26 septembre. Le Palais présidentiel aurait réduit ses dépenses de 109 millions d'euros en 2012 à 100 millions.

"Une grande première", indique la station qui explique avoir eu accès aux comptes des services du président de la République. "Aucune administration publique n’a atteint un tel niveau d’économies en si peu de temps", a confié à Europe 1 la directrice de cabinet du chef de l'Etat, Sylvie Hubac.

Pour y parvenir, 54 postes ont été supprimés. Le nombre de salariés est passé de 882 en 2011, à 828 en 2014. Notamment au service courrier, chargé de répondre aux 300.000 lettres que reçoit quotidiennement le président, où 13 emplois ont disparu.

Ni chauffeur, ni secrétaire particulière

En outre, les services du président ont vu leurs avantages réduits: outre le Président, seules deux personnes ont conservé leur chauffeur particulier (le chef d’Etat major et le secrétaire général de l’Elysée). Et alors que chaque conseiller avait auparavant sa secrétaire dédiée, il n'y a plus désormais qu'une assistante pour trois personnes.

Pour économiser de l'essence, l'Elysée a installé une borne de recharge dans son garage pour alimenter 7 Renault Zoe, les petites électriques du constructeur au losange, ce qui a permis de réaliser près de 10.000 euros d’économies. Dans le parc automobile, on est passé de 88 voitures en 2012, à 70 aujourd'hui.

La politique de déplacement a été révisée. Le chef de l'Etat se fait accompagner de moins de collaborateurs et ses services négocient tous les prix. Lorsque François Hollande se rend dans un pays européen, il fait l'aller-retour dans la journée pour ne pas payer d'hôtel. Des mesures qui ont ramené le budget déplacement de 19 millions en 2012 à 14 millions d’euros en 2015.

D'autres économies, qu'il faut peut-être appeler "de bouts de chandelles", ont permis d'atteindre les 9 millions: l'Elysée va chercher ses propres fleurs à Rungis plutôt que de se les faire livrer, le prix de revient des repas a été abaissé de de 3,88 euros à 3,77. Et des appels d'offres sont systématiquement formulés, pour l'entretien des photocopieuses, de la plomberie et de l'électricité, ou encore pour les fournisseurs de la cantine. 110.000 euros ont ainsi été économisés.

N.G.