BFM Business
Economie et Social

L'allocation de rentrée scolaire sera versée en deux temps cette année

Déjà effectué pour Mayotte et la Réunion, le versement de l'allocation de rentrée scolaire aura lieu le mardi 16 août pour les autres territoires. Il sera suivi quelques jours plus tard d'un complément correspondant à la revalorisation de 4% de l'aide prévue par la loi pouvoir d'achat.

La rentrée scolaire approche déjà à grands pas et avec elle, sa précieuse allocation dédiée que perçoivent chaque année plus de trois millions de familles françaises. Les bénéficiaires de Mayotte et de l'île de la Réunion ont reçu leur versement dès le mardi 2 août. Pour ceux de métropole, des Antilles et de Guyane, l'allocation de rentrée scolaire sera versée deux semaines plus tard, soit le mardi 16 août.

Petite nouveauté cette année: l'allocation de rentrée scolaire, comme d'autres aides et pensions, a été revalorisée à hauteur de 4% dans le cadre de la loi pour la protection du pouvoir d'achat destinée à compenser les effets de l'inflation. Cette revalorisation intervient après une première majoration de 1,8% en date du 1er avril dernier. En revanche, elle ne sera pas incluse dans le premier versement et fera l'objet d'un second à part entière quelques jours plus tard comme l'indiquent les sites du ministère de la Santé et de la Prévention et du ministère des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées.

Une quinzaine d'euros supplémentaires

La revalorisation de l'aide à hauteur de 4% représente donc un complément d'une quinzaine d'euros. Le montant de l'allocation de rentrée scolaire varie en fonction de l'âge des enfants. Avec cette majoration exceptionnelle, il s'élève donc à 392,05 euros pour ceux âgés de 6 à 10 ans, grimpe à 413,69 euros pour ceux ayant entre 11 à 14 ans et atteint 428,02 euros pour les enfants de 15 à 18 ans.

Pour rappel, l'obtention de l'allocation de rentrée scolaire est fonction de deux critères: les revenus du foyer et le nombre d'enfants à charge. L'aide est versée automatiquement par la Caisse d'allocations familiales (CAF) ou la Mutualité sociale agricole (MSA) pour les enfants de 6 à 15 ans issus de familles bénéficiant déjà d'allocations. Lorsque l'enfant a plus de 16 ans, une déclaration de scolarité doit être réalisée sur le site de la CAF. Enfin, les parents d'enfants effectuant leur rentrée en CP mais qui n'auront pas 6 ans à la rentrée doivent fournir un certificat de scolarité à leur CAF ou la MSA.

Timothée Talbi