BFM Business

Pierre Moscovici: "le taux du Livret A est déjà bas"

Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, a rappelé le lancement du chantier de la fiscalité en 2014

Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie, a rappelé le lancement du chantier de la fiscalité en 2014 - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a été prudent, ce 7 janvier, sur de nouvelles baisses de charges des entreprises. Il a en revanche laissé entendre que le taux du Livret A ne baisserait pas au 1er février.

Y aura-t-il de nouvelles baisses des charges des entreprises? A cette question, Pierre Moscovici a apporté une curieuse réponse ce mardi 7 janvier sur RTL. "Il y aura éventuellement de nouveaux allégements", a-t-il dit. Ce qui signifie que le pacte de responsabilité proposé par François Hollande lors de ses voeux ne contiendra pas automatiquement de nouvelles mesures de cet ordre.

Pour le ministre de l'Economie, tout dépendra en fait de la volonté des entreprises de créer des emplois et de développer le dialogue social. "Je dis chiche" au million d'emplois que veut créer le Medef. Une façon de retourner l'argument du patronat qui réclame des baisses de charges avant les créations d'emplois.

Pour Pierre Moscovici pourtant, il faut développer l'investissement. "C'est le chaînon manquant" dans la "maximisation du potentiel de croissance en France".

Intérêt des épargnants

Concernant l'éventuelle baisse du taux du Livret A au 1er février, le ministre a été un peu plus clair. "Le gouvernement a compris qu'il fallait prendre en compte la situation des épargnants", a-t-il lancé. "Il sera très attentif au pouvoir d'achat des épargnants, compte tenu du fait que nous avons d'ores et déjà, avec 1,25%, atteint un taux bas".

Une façon de dire indirectement que le taux de 1,25% devrait être maintenu malgé la faible inflation enregistrée fin 2013. " Le taux actuel du Livret A est déjà bas", a-t-il expliqué.

P.C