BFM Business

Moscovici: EADS doit "être exemplaire" et éviter les licenciements

Pierre Moscovici a rappelé que le groupe était "en bonne santé financière".

Pierre Moscovici a rappelé que le groupe était "en bonne santé financière". - -

Le ministre de l'Economie a, à son tour, appelé le groupe européen d'aéronautique à ne pas procéder à des licenciements, imitant par la même Arnaud Montebourg et Michel Sapin. 1.700 suppressions de postes sont prévues en France.

Au tour de Pierre Moscovici. Dans un communiqué, publié ce mardi 10 décembre, le ministre de l'Economie et des Finances réagit au 5.800 suppressions de postes annoncées la veille par EADS au niveau de sa division Défense et Espace, en Europe.

Pierre Moscovici "attend qu'EADS se montre exemplaire" dans cette restructuration, "compte tenu de la bonne situation financière du groupe, de ses perspectives de développement et du soutien dont il bénéficie de la part des Etats dans son activité".

"Cette exemplarité devra se traduire dans la qualité du dialogue social et l'absence de licenciements", poursuit le ministre. L'Etat, en tant qu'actionnaire du groupe, "se montrera particulièrement vigilant", conclut-il.

Eviter les "départs contraints"

Pierre Moscovici rejoint ainsi Michel Sapin et Arnaud Montebourg qui tous deux avaient appelé EADS à éviter les licenciements et "les départs contraints".

Le projet de restructuration d'EADS prévoit 1.700 suppressions de postes en France. Selon les informations de BFMTV, sur ce chiffre 300 postes pourraient donner lieu à des licenciements, mais la direction compte les "minimiser" au maximum.

J.M. avec AFP