BFM Eco

5,5 millions de salariés ont touché la prime Macron pour un gain moyen de 400 euros

Edouard Philippe répond aux questions des journalistes lors d'un déplacement en Charente

Edouard Philippe répond aux questions des journalistes lors d'un déplacement en Charente - BFMTV

Au total, 2,2 milliards d'euros de primes ont été versées par 408.000 établissements. Et parmi les 5,5 millions de salariés bénéficiaires, 30% ont touché le montant maximal de 1000 euros.

En déplacement dans les environs d'Angoulême pour une visite marathon de deux jours, Édouard Philippe a pris le temps ce jeudi de présenter un bilan rapide des principales mesures "gilets jaunes" annoncées en décembre dernier pour renforcer le pouvoir d'achat des actifs. 

Une "prime Macron" de 400 euros en moyenne 

Le Premier ministre a d'abord salué les résultats de la prime exceptionnelle, aussi appelée "prime Macron". Exonérée d'impôt sur le revenu, de cotisations sociales patronales et salariales et de prélèvements sociaux, cette prime s'adressait à des salariés dont la rémunération en 2018 était inférieure à trois Smic, soit environ 3.600 euros net. 

Au total, 2,2 milliards d'euros de primes ont été versées par 408.000 établissements, soit 20% du secteur privé, entre le 10 décembre et le 31 mars pour un montant moyen de 400 euros. Quelque 5,5 millions de salariés ont pu en bénéficier. Et 30% des salariés ont touché le maximum autorisé, à savoir 1000 euros. Une mesure qui a eu "un impact direct sur le pouvoir d'achat", a ajouté Édouard Philippe. 

Plus de 4 millions de foyers ont bénéficié de la prime d'activité

S'agissant de la prime d'activité, son élargissement a permis à "1,3 million de foyers supplémentaires" d'en bénéficier, a annoncé Édouard Philippe. Au total 4,1 millions de foyers sont désormais bénéficiaires de la prime d'activité avec, selon Matignon, "un taux de recours qui excède désormais 80%" (c'est-à-dire que plus de 8 personnes sur 10 éligibles ont fait la démarche pour en bénéficier).

Le montant de la prime d'activité, allouée aux salariés autour du Smic, a été augmenté au 1er janvier de 90 euros maximum. Parallèlement, le gouvernement a élargi l'assiette de cette prestation. Cette prime bonifiée correspondait à la promesse d'Emmanuel Macron d'augmenter de 100 euros les personnes ayant des revenus au niveau du Smic (90 euros de prime d'activité + revalorisation automatique du Smic).

Exonération des heures supplémentaires 

Enfin, les exonérations d'impôt et de charges des heures supplémentaires depuis 2019 ont représenté "670 millions d'euros redistribués de pouvoir d'achat", a souligné le locataire de Matignon. En année pleine, le gouvernement table sur un coût de 3 milliards d'euros

Ce qui représente pour un Français qui ferait les 11 heures supplémentaires en moyenne par mois, "600 euros nets de revenu supplémentaire", a poursuivi Édouard Philippe. "Ces mesures ont permis à nos concitoyens actifs d'avoir une augmentation sensible de leur pouvoir d'achat", a-t-il conclu.

Paul Louis avec AFP