BFM Business

La rentrée scolaire 2013 va coûter moins cher

La rentrée coûterait 121,42 euros pour un élève en CP.

La rentrée coûterait 121,42 euros pour un élève en CP. - -

La rentrée coûterait 4% de moins cette année selon la Confédération des Familles. Le prix des fournitures est en baisse, mais les frais tout au long de l'année pèsent sur le budget.

Les associations et confédérations des familles sont divisées sur le coût de la rentrée scolaire. La Confédération syndicale des Familles (CSF) estime ainsi que le coût de la scolarité en 2013 va baisser de 4,08% par rapport à l’année précédente.

Son enquête, publiée ce mardi 27 août, prend en compte les dépenses toute au long de l’année scolaire. Celle de Familles de France, publiée la semaine dernière, ne tenait compte que des dépenses de rentrée, et annonçait une hausse de 1,4% par rapport à 2012.

30 articles de plus par liste de fournitures

Selon la CSF, le prix des fournitures scolaires est en baisse: le cahier perd 5% à 10%, et les clés USB, 26%. Mais il faut relativiser, prévient la confédération, car les listes de fournitures comptent 30 articles de plus en 2013 qu’en 1973. Dans les filières professionnelles surtout, l’équipement demandé aux élèves est conséquent, et le coût est en hausse de 3,05% en moyenne.

Mais les fournitures ne sont pas les seules dépenses à devoir être prises en compte. "Les familles doivent faire face à d'autres frais au cours de l'année scolaire", a rappelé la CSF, comme les assurances, les photos de classes dont le montant varie de 4 à 15 euros, les voyages d’études, ou encore la cantine.

317 euros pour un élève de 6ème

Plus que la filière, le niveau d’études est aussi déterminant sur le coût de la scolarité. La scolarité d’un élève en CP coûte ainsi 121,42 euros à sa famille, un élève en 6ème coûte 317,78 euros, et il faudra compter 633,15 euros pour un lycéen qui entre en 2nde.

Enfin, la facture d’une année scolaire n’est pas la même selon le département. La confédération note des disparités territoriales dans les frais de scolarité ainsi que dans leur prise en charge par les collectivités. Les aides versées aux familles sont "très différentes d'un territoire à l'autre", a indiqué la CSF.

A.D. avec AFP