BFM Business

Essai - MG ZS EV, un premier SUV 100% électrique chinois pour séduire le marché européen

La marque britannique MG, rachetée en 2006 par le groupe chinois SAIC, revient en Europe cette année avec un SUV 100% électrique offrant environ 260 kilomètres d'autonomie. Que vaut ce modèle présenté comme "low cost"?

Et si l'heure du made in China automobile était venue en Europe? Ce serpent de mer depuis de nombreuses années s'était heurté jusqu'ici à deux principaux obstacles: une demande chinoise prioritaire à satisfaire pour les usines locales et des normes en termes de sécurité et de qualité encore trop contraignantes pour les modèles de l'ex-Empire du milieu.

Mais l'avance prise par les constructeurs chinois dans l'électrique, avec une montée en volumes de production, conjuguée à une demande en plein boom en Europe pour des véhicules zéro émission abordables, semble aujourd'hui changer la donne. Les premières Tesla Model 3 importées en Europe depuis peu ou le futur SUV électrique de BMW en sont les plus prestigieux ambassadeurs.

Ce SUV 100% électrique made in China débarque cette année en Europe.
Ce SUV 100% électrique made in China débarque cette année en Europe. © MM

A des niveaux de prix plus raisonnables, le MG ZS EV représente ainsi une sorte d'épisode pilote d'une potentielle future série à succès. Un SUV présenté comme "low-cost" et qui débarque en Europe sous cette marque britannique ressuscitée. Bien connue pour ces petites voitures de sport, MG avait en effet été rachetée en 2006 par le géant automobile chinois SAIC. De quoi préparer le terrain pour un certain Dacia Spring, lui aussi électrique et "made in China". Cette première Dacia 100% électrique sera lancée début 2021 en Europe.

Le bon point: du low-cost de luxe

De l'extérieur, difficile d'identifier le MG ZS EV comme un produit low-cost. A l'image de ce qu'on observe actuellement chez Dacia, l'idée n'est plus seulement de proposer les tarifs les plus bas possibles mais le meilleur rapport qualité/prix. On retrouve donc un design assez travaillé, avec les attributs classiques des SUV et le joli rouge vif de notre modèle d'essai.

Un niveau de finition plutôt satisfaisant, à l'extérieur comme à l'intérieur.
Un niveau de finition plutôt satisfaisant, à l'extérieur comme à l'intérieur. © MM

A l'intérieur, même constat. L'ensemble fait plutôt bonne figure et la qualité de finition reste de bon niveau. Les équipements proposés n'ont même pas grand-chose à envier à des modèles beaucoup plus onéreux. Avec un régulateur adaptatif couplé à un suivi des lignes, MG propose même un assistant de conduite assez poussé. Sur plusieurs jours, sur des trajets quotidiens, il nous a semblé plutôt fiable.

Côté conduite, c'est aussi une bonne surprise. Avec sa motorisation 100% électrique, le SUV reste dynamique (143 chevaux et 350 Nm de couple) et offre même trois modes de conduite: sport, normal et éco. Ces derniers permettent de jouer sur le comportement du véhicule et font logiquement varier l'autonomie, qui reste d'ailleurs très correcte par rapport à la concurrence: 263 kilomètres en mode normal.

Un intérieur qui reste de très bon niveau.
Un intérieur qui reste de très bon niveau. © JB

Autre bon point pour un modèle électrique, il est aussi possible de faire varier l'intensité du freinage régénératif avec trois niveaux proposés. Lorsqu'on relâche la pédale d'accélérateur, cela permet de récupérer de l'énergie et offre un effet "frein moteur" qui peut séduire certains conducteurs.

Seul problème, constaté chez d'autres marques, lorsque la batterie est pleine, on perd totalement cet effet quel que soit le niveau de régénération ce qui peut surprendre. Dans ce cas de figure, un message apparaît toutefois à l'écran au démarrage, invitant à "utiliser les freins".

Côté recharge, il faut compter jusqu'à 16 heures sur une prise classique pour redonner toute son autonomie à la batterie de 44,5kWh. Mais le SUV peut aussi encaisser de la charge rapide, jusqu'à 85kW, ce qui permet de passer de 0 à 80% d'autonomie en 40 minutes.

Le point noir: des petits détails "low-cost"

Avec des prestations de haut niveau sur certains points, notamment technologiques, on en deviendrait presque exigeant. On peut ainsi être surpris par certains détails "low-cost". Cela commence par les compteurs à aiguille, plutôt surprenant tant les écrans se généralisent sur les modèles récents et, qui plus est, les modèles électriques.

Des compteurs à aiguille, un ordinateur qui vous parle parfois en anglais... surprenant sur du 100% électrique avec conduite semi-autonome!
Des compteurs à aiguille, un ordinateur qui vous parle parfois en anglais... surprenant sur du 100% électrique avec conduite semi-autonome! © MM

Au niveau de la climatisation, et même sur notre finition "Luxury", on peut également être surpris de ne pas pouvoir régler la température souhaitée à 0,5 degré près comme c'est souvent le cas désormais, mais de retrouver un système dit "manuel". On ajuste le niveau de soufflerie et l'intensité de chaleur ou de froid désirée grâce à de traditionnels boutons à tourner.

Etonnant de voir les informations liées à ce système "à l'ancienne" remonter sur l'écran tactile 8 pouces de son SUV si moderne par ailleurs. Un écran, intégrant Apple Carplay et Android Auto et qui se montre d'ailleurs correct, avec une définition plutôt bonne même si on constate une certaine latence par moment.

A quel prix? A partir de 29.990 euros... avant les aides

MG a beaucoup communiqué sur un prix de départ très agressif à 17.990 euros. Un tarif qui intègre les 12.000 euros de subventions potentielles: 7000 euros de bonus écologique et 5000 euros de prime à la conversion (dispositif maintenu jusqu'à la mi-2021): de quoi largement réduire son "vrai" tarif de départ, à 29.990 euros.

Notre modèle d'essai, en finition "Luxury" qui ajoute notamment le toit ouvrant panoramique et les jantes 17 pouces, est un peu plus onéreux, à 32.640 euros. Mais en retirant le bonus écologique de 7000 euros, on arrive donc au prix de 25.640 euros. Au regard de la prestation proposée, cela reste assez intéressant par rapport à la concurrence et notamment par rapport au dernier Peugeot 2008, proposé en version 100% électrique.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto