BFM Auto

Bonus, prime à la casse: comment recevoir 12.000 euros pour l'achat d'une nouvelle voiture

La voiture avec 12.000 euros d'aide sera forcément neuve et électrique.

La voiture avec 12.000 euros d'aide sera forcément neuve et électrique. - Renault, Peugeot

Un nouveau dispositif d'incitation à l'achat de voiture neuve vient d'être annoncé par Emmanuel Macron. Pour l'achat d'un véhicule électrique, le cumul du bonus et de la prime à la conversion peut permettre de disposer d'une aide de 12.000 euros. Mais comment bénéficier d'une telle réduction? Mode d'emploi.

12.000 euros. C'est le montant maximal d'aide à l'achat dont pourront désormais bénéficier les Français à partir du 1er juin prochain, comme l'a annoncé Emmanuel Macron ce mardi lors de la présentation du plan de soutien au secteur automobile.

Une somme impressionnante, si on compare au budget moyen des Français pour acquérir une voiture neuve, 26.000 euros en 2018 selon l'Argus, et encore plus si on prend en compte l'occasion, à près de 16.000 euros en moyenne.

> Bonus + prime à la conversion

Ces 12.000 euros d'aide s'obtiennent en cumulant le bonus, qui vient de passer de 6000 à 7000 euros pour l'achat d'une voiture électrique neuve, et la prime à la conversion nouvelle version, permettant d'ajouter encore jusqu'à 5000 euros.

Attention toutefois, cette nouvelle prime à la conversion est limitée à 200.000 souscriptions, une manière aussi d'inciter les Français à acheter une nouvelle voiture dans les prochaines semaine et de soutenir ainsi la filière.

> Qui peut en bénéficier?

Si votre revenu fiscal de référence (notion détaillée ici et qui se retrouve sur votre dernier avis d'impôts sur le revenu) est inférieur à 18.000 euros, vous pourrez bénéficier de cette nouvelle prime à la conversion à 5000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique neuf et en échange de la mise à la casse d'un véhicule ancien. 

Dans son discours Emmanuel Macron a souligné que près des trois quarts des Français étaient concernés par le dispositif, grâce à cette intégration d'un revenu fiscal de référence à 18.000 euros.

Pour une personne disposant d'un revenu fiscal de référence supérieur à 18.000 euros, il y a toujours des aides proposées mais elles ne permettant pas d'atteindre les 12.000 euros.

> Quel véhicule faut-il mettre à la casse?

C'est un des gros changements de ce nouveau dispositif: les véhicules à mettre au rebut sont désormais bien plus récents puisque le gouvernement a choisi d'étendre l'éligibilité aux véhicules Crit'Air 3: les diesel immatriculés avant 2011 et les essence d'avant 2006

A la clé, des millions de véhicules supplémentaires concernés: l'attribution de la prime à la conversion dépendait jusqu'ici de la mise à la casse d'un diesel d'avant 2006, mais seulement pour les personnes disposant d'un revenu fiscal de référence à moins de 13.489 euros. Pour les autres, il fallait se débarrasser d'un diesel d'avant 2001 ou d'une essence d'avant 1997. 

Bercy nous a bien précisé que les personnes disposant d'un revenu fiscal de référence supérieur à 18.000 euros peuvent toujours disposer d'une prime à la conversion, en mettant à la casse un véhicule Crit'Air 3 ou plus ancien. Ils ne pourront toutefois prétendre qu'à l'aide déjà prévue de 2500 euros pour un achat neuf de voiture électrique ou hybride rechargeable. 

> Quels véhicules concernés à l'achat?

Le véhicule pouvant bénéficier de 12.000 euros d'aide sera forcément électrique et neuf. L'hybride rechargeable peut certes désormais recevoir un bonus mais il reste limité à 2000 euros (contre 7000 euros pour l'électrique). Ce bonus écologique ne s'applique par ailleurs qu'aux achats de véhicules neufs, contrairement à la prime à la conversion qui concerne aussi le marché de l'occasion.

Notre véhicule-cible ne doit pas être trop cher, les aides diminuant ou s'arrêtant à partir d'une valeur d'achat de 45.000 euros. Un plafond mis en place depuis début 2020. Pour un véhicule électrique neuf dont le prix est compris entre 45.000 et 60.000 euros, le bonus reste ainsi abaissé à 3000 euros, et, au-delà de 60.000 euros, il n'est plus possible d'avoir une aide.

Si cela peut surprendre, et toujours dans l'idée de maximiser l'aide reçue, le véhicule ne doit pas être trop... bon marché. En effet, le bonus ne peut pas dépasser les 27% du coût d'acquisition du véhicule avec la batterie. Or, si on prend les dernières citadines électriques des marques du groupe Volkswagen, comme la Skoda Citigo iV qui démarre à 21.600 euros. Si on applique les 27% cela donne une aide de 5832 euros, la ramenant à 15.768 euros. En ajoutant les 5000 euros de prime à la conversion, la réduction totale est de 10.832 euros pour un coût d'acquisition aides déduites de 10.768 euros.

Comme le souligne l'Argus, il faut viser un véhicule à au moins 26.000 euros pour donc prétendre à l'aide maximale. Ce qu'on retrouve sur de nombreux modèles actuellement sur le marché, comme les dernières Renault Zoé, Peugeot e-208 ou Opel Corsa-e, toutes à plus de 30.000 euros.

Julien Bonnet