BFM Auto

Les trottinettes électriques en libre-service de retour ce 11 mai

Les opérateurs de vélos et trottinettes en free floating remettront dès ce lundi leurs flottes à disposition des utilisateurs. Avec des mesures de nettoyage drastiques.

Les opérateurs de free-floating reprennent du service. Après avoir retiré leurs flottes des grandes villes au début du confinement dans leur grande majorité, les trottinettes électriques, mais aussi les vélos en libre-service comme ceux de Jump, filiale qu'Uber vient de céder à Lime, ont retrouvé leur place dans les rues tôt ce matin afin d'accompagner la sortie du confinement.

Désinfection régulière des véhicules

Pour rassurer les usagers inquiets de partager une trottinette avec d’autres, des protocoles de désinfection drastique ont été mis en place par les opérateurs. C’est, par exemple, le cas chez Dott. Quelque 2500 trottinettes à Paris et 1900 à Lyon sont de nouveau accessibles depuis ce lundi, soit la totalité de la flotte. Une partie des trottinettes était cependant toujours en service depuis le 17 mars afin d’offrir un moyen de transport aux soignants, aux personnes en première et deuxième lignes face à l’épidémie.

"Une désinfection très régulière sera réalisée par nos patrouilleurs, tous les sept à dix trajets environ, et à chaque changement de batterie, nous expliquait il y a quelques jours Matthieu Faure, le directeur marketing de Dott. Après dix trajets (parfois moins), la batterie est déchargée, la trottinette est ainsi désactivée (soit plus utilisable par un utilisateur). Dès qu'un opérateur remplace la batterie, il effectue un contrôle qualité et désinfecte la trottinette, qui devient à nouveau disponible".

Jump a aussi mis en place une procédure similaire pour ses 450 trottinettes et 5000 vélos électriques accessibles dès lundi. "Nos véhicules seront systématiquement désinfectés dans nos entrepôts et régulièrement sur le terrain, et nous rappelons aussi l’importance à nos clients de se laver les mains avant et après utilisation de notre service, précisait en fin de semaine dernière un porte-parole d’Uber. Ces messages seront relayés via des stickers collés sur les paniers de nos vélos et des flyers accrochés aux guidons de nos véhicules".

Un partenariat avec la RATP

Uber relaiera aussi ses messages via son application, à l’instar des autres opérateurs. Le Suédois VOI a rendu de nouveau accessible ses trottinettes à Paris et à Lyon. 1000 engins ont été réinstallées dès les premières heures lundi matin dans la capitale.

L'Américain Lime a de son côté annoncé ce lundi la remise en service de 2000 trottinettes électriques dans les rues de la capitale. "Tous les employés portent des gants et des masques, et ont suivi une formation pour respecter des règles d'hygiène strictes - notamment sur le respect de la distanciation sociale, précise Lime dans un communiqué. Les équipes de Lime suivent les recommandations sanitaires de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des agences gouvernementales afin de garantir que les mesures prises soient à jour et complètes".

De son côté, Tier Mobility a aussi fait son retour dans la capitale, mais avec un petit plus. L'opérateur a noué un partenariat avec la RATP. Tout détenteur d'un pass Navigo se voit offrir 40 déblocages gratuits, soit l'équivalent de 40 euros. Le prix de la course reste bien sûr à la charge de l'utilisateur, mais ce dernier est incité à utiliser la chaussée plutôt que les transports en commun.

La flotte de Vélib renforcée

Pour ceux qui préfèreraient se déplacer à vélo, la flotte des Vélib sera elle renforcée. Dans le Parisien, le syndicat Velib Métropole indique ainsi que le nombre de vélos passera, lundi 11 mai, de 16.500 à 19.000. Velib avait poursuivi son service pendant le confinement, en mettant en place un tarif préférentiel: la première heure d’utilisation était gratuite.

Les scooters électriques Cityscoot étaient toujours disponibles depuis le 17 mars, ils le seront donc toujours ce lundi à Paris. 

Pauline Ducamp