BFM Auto

Prime à la conversion 2019, mode d'emploi

Prime doublée pour les ménages les plus modestes, véhicules moins émetteur de CO2, prime pour les hybrides, la prime à la conversion évolue pour sa deuxième année.

Prime doublée pour les ménages les plus modestes, véhicules moins émetteur de CO2, prime pour les hybrides, la prime à la conversion évolue pour sa deuxième année. - ERIC PIERMONT / AFP

Prime doublée pour les ménages les plus modestes, véhicules moins émetteurs de CO2, prime pour les hybrides... La prime à la conversion évolue pour sa deuxième année.

Inciter les Français à remplacer leurs vieux véhicules par des modèles plus récents, donc moins gourmands en carburant, et moins émetteurs de CO2, c'était l’objectif affiché lors du lancement de la prime à la conversion début 2018. Le dispositif a rencontré son public.

300.000 demandes de primes ont été validées l’an dernier, sur les 500.000 annoncés initialement pour tout le quinquennat. Le gouvernement a donc doublé l’objectif (1 million de primes) d’ici à 2022, et modifier quelque peu les règles d’attribution de la prime en 2019.

Quel est le montant de la prime en 2019 pour les véhicules non électriques?

La prime à la conversion peut atteindre plusieurs montants, pour l’achat ou la location longue durée d’un nouveau véhicule non électrique.

  • Pour un ménage imposable en 2018, elle sera de 1.000 euros pour une voiture essence et GPL estampillée Crit’Air 1 (des modèles essence produits à partir de 2011) neuf ou d’occasion, détaille le site officiel du ministère de la Transition écologique.
  • Pour un ménage non imposable en 2018, la prime est de 2.000 euros. Un ménage non imposable peut aussi utiliser les 2.000 euros de primes pour acheter une voiture essence d’occasion Crit-Air 2 (2006/2011), ou un diesel neuf ou d’occasion (avant 2011) Crit’Air 2.

Les véhicules hybrides rechargeables sont éligibles à la même prime que les voitures électriques

C’est une des nouveautés en 2019: les voitures hybrides rechargeables sont aussi éligibles à la même prime que les véhicules électriques rechargeables.

  • Neuf ou d’occasion, un ménage non imposable en 2018 touchera 2.500 euros.
  • S’il est neuf, un ménage imposable touchera 2.500 euros, et seulement 1.000 pour un modèle d’occasion.

La prime double pour les ménages les plus en difficulté

Ces montants seront doublés pour les 20% de ménages les plus modestes, ou les personnes non imposables en 2018 parcourant 30 kilomètres et plus pour travailler, soit 4.000 euros pour une voiture essence et GPL estampillée Crit’Air 1 (après 2011) ou une voiture essence d’occasion Crit’Air 2 (2006 à 2011), ou un diesel neuf ou d’occasion (avant 2011) Crit’Air 2. Pour une voiture électrique ou hybride rechargeable neuf ou d’occasion, la prime montra ainsi à 5.000 euros.

Contre quels véhicules obtenir une prime?

Pour bénéficier de la prime, vous devez mettre à la casse un véhicule ancien, soit une essence d’avant 1997, soit un diesel d’avant 2001 (pour les ménages imposables), soit d’avant 2006 (pour les ménages non imposables). Ces conditions sont les mêmes qu’en 2018.

Cibler des voitures moins émettrices de CO2

Le dispositif 2019 se durcit au niveau des émissions des CO2. En 2018, un véhicule pouvait être acheté avec la prime s’il émettait 130 grammes ou moins de CO2. En 2019, cette limite est abaissée à 122 grammes, ce qui exclut sur le marché de l’occasion comme du neuf un certain nombre de véhicules. Environ 700 véhicules neufs sortent ainsi du dispositif, dont certains modèles best-sellers grâce à la prime.

Selon des données de notre partenaire AAA Data, le Renault Captur dans sa version TCe 90 chevaux comme TCe 130 ne sera plus éligible, car il émet alors entre 123 et 128 grammes de CO2 par kilomètres. Idem pour la Peugeot 208 1.6 THP, qui émettait 129 grammes de CO2, ou la Dacia Sandero 1.2 16V qui émet 130 grammes de CO2.

Pauline Ducamp