BFM Auto

Grand Paris: les véhicules les plus polluants bannis en 2019

Trafic chargé en Ile-de-France.

Trafic chargé en Ile-de-France. - AFP

Le Conseil de la Métropole du Grand Paris a voté ce lundi en faveur de la création d'une Zone à Faibles Emissions, définie par l'A86. A l'intérieur de ce périmètre, les véhicules les plus polluants seront progressivement interdits à partir de juillet 2019.

La Métropole du Grand Paris (MGP) va progressivement interdire les véhicules les plus polluants de son territoire. Réunis ce lundi matin, les élus de la Métropole ont validé la création d'une Zone à Faibles Emissions (ZFE). A l'intérieur de cette zone, définie par l'A86, les véhicules d'abord diesel puis essence vont être interdits de circulation.

Ce périmètre comprend 79 communes et concernera 5,61 millions d'habitants. Comme pour Paris, qui a déjà commencé à bannir les véhicules polluants de son territoire en recourant aux vignettes Crit'Air, l'objectif est de parvenir à une zone 100% véhicules propres en 2030. Ce dispositif doit permettre d'améliorer la qualité de l'air au sein de la Métropole. 

La Zone à faibles émissions sera définie par l'A86.
La Zone à faibles émissions sera définie par l'A86. © BFM Paris

Les diesel d'avant 2001 interdits dès cet été

Pour parvenir à cette zone 100% véhicules propres, les premières interdictions de circuler arrivent dès l'année prochaine. A partir de juillet 2019, les véhicules non classés ou classés Crit'Air 5 (diesel immatriculés avant 2001) ne pourront plus circuler dans le périmètre intra-A86, soit 790.839 véhicules en circulation en Ile-de-France. A noter que ces véhicules sont d'ores et déjà interdits à Paris.

Suivront ensuite les Crit'Air 4 en janvier 2021 (interdits à Paris dès juillet 2019). A partir de 2022, les calendriers de la Métropole et de Paris s'aligneront avec l'interdiction des Crit'Air 3 (diesel immatriculés entre 2006 et 2010 et essence entre 1997 et 2005) puis des Crit'Air 2 à partir de 2024. 2030 devrait ensuite signer la fin des véhicules thermiques dans la zone A86.

Plus de 250.000 véhicules directement concernés

Selon des chiffres de notre partenaire spécialiste de la donnée AAA Data, dans toute l'Ile-de-France, 804.254 véhicules seront potentiellement touchés par cette nouvelle interdiction. La métropole ne voit elle que 118.000 voitures essence et diesel concernées.

A Paris, 71.230 véhicules sont déjà concernés, soit un peu moins par les interdictions intra-muros, auxquelles s'ajoutent désormais l'impossibilité de circuler en semaine dans le périmètre de l'A86. Dans les Hauts-de-Seine (84.895 voitures concernées), pratiquement tout le département fera partie de la nouvelle ZFE. 

Dans le Val-de-Marne en revanche, toutes les communes du département ne sont pas concernées par la ZFE. Sur les 77.196 voitures immatriculées dans le 94 qui ne pourront pas entrées dans la zone, un peu plus de 47.000 sont domiciliées dans les communes directement dans la zone.

Comme pour le Val-de-Marne, la Seine-Saint-Denis ne voit pas toutes ses communes inclues dans la ZFE. Un peu plus de 66.000 véhicules sont directement immatriculées dans les agglomérations de Seine-Saint-Denis au sein de la zone, sur les 139.481 potentiellement impactées dans tout le département. 

calendrier interdictions de véhicules métropole
calendrier interdictions de véhicules métropole © BFMTV
Carole Blanchard