BFM Auto

Genève 2016: Tesla Model X, des portes mi-oiseau mi-papillon

Tesla présente jusqu'au 13 mars u public européen le Model X au salon de Genève.

Tesla présente jusqu'au 13 mars u public européen le Model X au salon de Genève. - Cédric Faiche

C’est le second modèle de Tesla, après la berline Model S. Le Model X est un SUV électrique, lui aussi très puissant. Mais ce qui attire tout de suite le regard, ce sont ses portes papillon.

Pour une fois, Tesla n’a pas boudé un salon automobile et est même venu à Genève avec une nouveauté, le Model X. La livraison du SUV bat actuellement son plein, un an environ après les prises de commande de clients qui n’avaient pour la plupart jamais vu le SUV avant de signer le chèque d'accompte. Sa présentation au salon de Genève est donc l’occasion pour le grand public de le découvrir réellement en détail.

Des portes comme des ailes

Le Model X est tout en rondeur, avec une garde au sol surélevée et des lignes à mi-chemin entre le crossover et le monospace. Mais ce qui frappe, ce sont ses dimensions: 5,04m de long et 2,07m de large, soit autant qu’un Audi Q7.

Mais "le truc qui fait crac-boum-hue" sur ce modèle, ce sont les portes papillons ou plutôt chez Tesla les portes faucon ("Falcon Wings" dans le texte). Géniales pour accéder facilement aux places arrière, on se dit toutefois qu’elles ont avant tout été pensées pour le marché américain, voire californien, car dans les parkings souterrains parisiens, on est à peu près sûr de ne jamais les ouvrir. A moins de vouloir défoncer le plafond très bas. Pour vous donner une idée, elles s'ouvrent comme ceci:

Un habitacle très pratique

Une fois dans l’habitacle, on reconnait tout de suite la patte Tesla, avec le grand écran au centre de la planche de bord et une épure des lignes comme des matériaux. Tesla a bien compris la philosophie du grand SUV familial, le Model X est pratique, avec trois vrais sièges (les parents apprécieront) indépendants à l’arrière et la possibilité d’installer une troisième rangée de deux sièges dans le coffre.

Tesla annonce également une contenance de plus de 2.000 litres, on ne manquera donc de rien en voyage dans le Model X (oui, oui, c’est possible de voyager dans ce modèle 100% électrique, grâce au déploiement à grande vitesse du réseau de bornes de recharge rapide Supercharger actuellement mené par Tesla).

Face aux Audi Q7 et Range Rover Sport

Sous le capot, ou plutôt sous le plancher, les motorisations sont celles de la Model S, à partir de 70kWh, soit 330ch, mais on préfère le Model X P90d avec sa batterie de 90kWh pour une puissance équivalente à 465ch et son option Ludicrous. Le monstre grimpe alors à 532ch.

Le tarif est dans la veine des Audi Q7, Volvo XC90 ou Range Rover Sport, à partir de 82.000 euros jusqu’à friser les 150.000 euros pour la version la plus puissante. Les ailes mi papillon mi faucon sont un vrai luxe dans tous les sens du terme.

dossier :

Genève 2016

P. Ducamp, C. Faiche