BFM Auto

Les prix du carburant se stabilisent

Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole poursuivant sa hausse, tandis que les essences ont baissé.

Les prix des carburants routiers vendus dans les stations-service françaises ont évolué en ordre dispersé la semaine dernière, le gazole poursuivant sa hausse, tandis que les essences ont baissé. - AFP

Malgré les tensions commerciales internationales, les prix du carburant sont restés stables la semaine dernière. Ils restent cependant très élevés.

S’ils restent élevés, les prix du carburant n’ont pas progressé la semaine dernière. Selon les chiffres publiés ce lundi par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le prix du gazole est resté plutôt stable, à 1,4816 euro le litre en moyenne, en hausse de 0,07 centime.

De son côté, le litre d'essence sans plomb 95 (SP95) a reculé de 0,15 centime à 1,5795 euro. Le prix du sans plomb 95 contenant jusqu'à 10% d'éthanol (SP95-E10) a perdu 0,57 centime à 1,5513 euro. C’est aussi le cas du prix du sans plomb 98 (SP98), qui a atteint 1,6408 euro le litre, baissant de 0,26 centime.

Des prix stables, mais élevés

Les prix restent cependant à un niveau élevé. Le litre de diesel reste ainsi à un tarif proche d’octobre 2018, une période qui marque le début du mouvement des gilets jaunes. Cette stabilité pourrait surtout ne pas durer. Le week-end dernier avait en effet lieu une réunion de l’Opep, l’Organisation des pays producteurs de pétrole, afin de préparer leur sommet de juin. Les premières indiscrétions ne laissent pas entrevoir une hausse des volumes de production. Les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis pèsent également toujours sur les prix.

Pauline Ducamp, avec AFP