BFM Business

L'Etat publie les chiffres de l’expérimentation à 80 km/h

Une photo d'archives de novembre 1973, où la vitesse était limitée à 80km/h pour économiser le carburant, en plein choc pétrolier.

Une photo d'archives de novembre 1973, où la vitesse était limitée à 80km/h pour économiser le carburant, en plein choc pétrolier. - AFP - Archives

Le ministère a publié mardi soir des chiffres d’accidentologie de l’expérimentation de la limitation de vitesse à 80km/h, à la suite de l’étude publiée par l’association 40 Millions d’automobilistes.

Après les vitesses relevées, le nombre d’accidents. Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi les résultats de l’expérimentation de la limitation de vitesse à 80km/h menée sur 86 kilomètres de routes, entre juillet 2015 et juin 2017.

"Les chiffres consolidés par l'Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) confirment le chiffre de 18 accidents, 3 tués et 18 blessés hospitalisés plus de 24 heures sur la période de juillet 2015 à juin 2017", peut-on lire dans le communiqué du ministère.

Une baisse des accidents

Ces chiffres confirment en partie ceux donnés par Edouard Philippe aux sénateurs, dans une lettre datée du 8 janvier. A cette époque, le Premier ministre soulignait que seulement 20 accidents, ayant entraîné la mort de trois personnes et en ayant blessé 42, avaient été relevés au cours des deux années d’expérimentation. Cela correspondait notamment à sept accidents de moins, pouvait-on lire dans le courrier de Matignon.

"Ces résultats sont en diminution par rapport à l'équivalent sur deux ans des résultats enregistrés sur les cinq années 2010-2014 qui ont précédé l'expérimentation", précise le communiqué du ministère de l’Intérieur ce mardi. "En revanche, le nombre de blessés légers a augmenté: on en a enregistré 25 sur la période de juillet 2015 à juin 2017".

Selon les chiffres de l’ONISR, en 2013 et 2014, soit une durée de deux ans, 24 accidents, cinq tués et 39 blessés ont été comptabilisés. L’ONISR a cependant retenu une période plus large, entre 2010 et 2014, "pour caractériser la situation 'avant expérimentation', de façon à éviter un biais potentiel lié à l’effet d’annonce de l’expérimentation au premier semestre 2015", précise l’Observatoire dans le détail des chiffres.

Réponse à l'association 40 Millions d'automobilistes

Cette publication de résultats officiels était réclamée depuis la fin des tests, aussi bien par des associations d’usagers de la route que par des parlementaires, alors que la baisse de la vitesse à 80km/h sera généralisée cet été sur 400.000 kilomètres de routes départementales.

Le gouvernement a dévoilé la semaine dernière une première partie des résultats, relevant que la vitesse moyenne avait bien baissé sur les portions des RN57, RN151 et RN7 limitées à 80km/h. L’association 40 Millions d’automobilistes a publié mardi ses propres résultats, soulignant une baisse du nombre d’accidents, mais un plus grand nombre de blessés.

Pauline Ducamp