BFM Business

Ces routes où on roule déjà à 80km/h

Entre juillet 2015 et juillet 2017, trois portions de route ont déjà expérimenté le passage au 80km/h. Reportage sur l’une des trois zones tests, longue de 51 kilomètres, entre Auxerre (Yonne) et Varzy (Nièvre).

C’est l’une des critiques qui revient le plus souvent pour évoquer la baisse de la vitesse de 90 à 80km/h sur les routes. Alors que la mesure doit être officiellement actée cet après-midi à l’issue du Comité Interministériel de la Sécurité Routière (CISR), les résultats des expérimentations menées pendant 2 ans n’ont jamais été rendus public. Menées entre juillet 2015 et juillet 2017, à l’initiative du ministre de l’Intérieur d’alors Bernard Cazeneuve, elle se sont déroulées sur 86 kilomètres de routes, dans la Drôme, la Haute-Saône et la Nièvre.

Ces conclusions semblent surtout très minces, ne reconnaissant que quelques données comme l’absence d’embouteillages, notait Europe 1 la semaine dernière. Le Premier ministre Edouard Philippe a donné le 8 janvier plus de détails dans un courrier adressé aux sénateurs, rappelant qu’à l’issue des 2 années de tests, le nombre d'accidents et de victimes a baissé: de 27 accidents et 6 morts lorsque la vitesse était limitée à 90 km/h, on est passé à 20 accidents et 3 morts quand la vitesse a été abaissée à 80 km/h. "Cela montre, écrit le Premier ministre, que lorsque la vitesse baisse, le nombre de victimes aussi".

Sur la RN151, entre Auxerre (Yonne) et Varzy (Nièvre), l’une des 3 zones tests, les automobilistes semblent moins convaincus des bienfaits de cette mesure.

"C’est lamentable de devoir rouler à 80km/h alors que des camions vous collent au derrière", se plaint Lionel Colson, président de l’association RN151. "Au début, tout le monde roulait à peu près à 80km/h. Je roule toujours à 80, mais je me fais de plus en plus doubler", souligne un autre usager.

Plus que la vitesse, certains usagers évoquent surtout la configuration de la route, la présence notamment de nombreux camions comme facteur de dangerosité. Le gouvernement ne devrait pas seulement acter le passage à 80km/h. D'autres mesures sont aussi attendues, notamment pour lutter contre l’usage du téléphone au volant.

Pauline Ducamp, avec David Couloume, Ugo Marseille, Gwenael Wendrestin avec Marine Scherer