BFM Business

Elisabeth Borne annonce l'inscription des trottinettes au Code de la route

La trottinette va être encadré en tant que nouveau véhicule dans le code de la route

La trottinette va être encadré en tant que nouveau véhicule dans le code de la route - François Guillot AFP

La ministre des Transports, Elisabeth Borne, a annoncé que les trottinettes et les autres nouveaux engins de déplacement personnel allaient voir leur utilisation encadrée en créant une nouvelle catégorie de véhicule dans le code de la route.

Avec une utilisation, et des accidents, en forte hausse, les trottinettes devront bientôt être encadrées de manière plus claire. Le gouvernement s'y était engagé et la ministre des Transports, Elisabeth Borne, a confirmé ce mardi à l'Assemblée nationale la création d'une nouvelle catégorie de véhicule dans le Code de la route.

"Les nouveaux engins de déplacement électrique personnel font partie de ces nouvelles solutions mais une innovation n'est positive que si elle se développe dans un cadre adapté, permettant qu'elle bénéficie à tous. Il en va de la sécurité tant des piétons que des utilisateurs, a déclaré Elisabeth Borne. Nous ne pouvons pas laisser des engins circulant à 20 ou 30 km/h mettant en risque la sécurité des piétons sur les trottoirs (...). Nous allons créer une nouvelle catégorie de véhicule dans le code de la route. Ces engins pourront circuler sur les pistes, les bandes cyclables ou dans les zones à 30 km/h mais pas sur les trottoirs." 

La ministre a également indiqué que les services de mobilité partagée en libre-service ou "free-floating" seront aussi encadrés:

"Au-delà des bouleversements que représentent ces nouveaux engins de déplacement personnel, la loi d'orientation des mobilités donnera aussi un cadre pour le développement des services en "free floating. Beaucoup d'élus le demandent, à Paris, à Bordeaux, à Lille, et donc nous permettrons également aux collectivités locales de définir un cahier des charges pour le développement de ces nouveaux services. Vous le voyez notre objectif n'est pas de contraindre mais de proposer un cadre adapté pour le développement de ces nouveaux services de mobilité au service de nos concitoyens."
Julien Bonnet