BFM Auto

Du transport collectif à la livraison de pizzas, voici la navette autonome de Toyota

Transport, livraison de pizzas, boutique ambulante... l'e-Palette de Toyota pourra remplir de nombreuses missions dans le futur

Transport, livraison de pizzas, boutique ambulante... l'e-Palette de Toyota pourra remplir de nombreuses missions dans le futur - Top Gear BBC

Au CES 2018, Toyota a ramené son concept e-Palette: un module entièrement autonome (ni volant, ni pédale) capable de jouer les minibus, les vendeurs et laboratoires ambulants ou encore les livreurs de pizzas.

Le Japon se prépare à l'organisation des Jeux olympiques en 2020 avec l'objectif de briller bien sûr au niveau sportif, mais aussi sur le plan technologique. Dans ce cadre et après son projet de voiture volante "Skydrive", Toyota vient de dévoiler un véhicule autonome polyvalent à l'occasion du CES 2018, le grand salon de l'électronique qui se tient actuellement à Las Vegas.

De la boutique au laboratoire ambulant

Baptisé e-Palette, il s'agit d'un module entièrement autonome et électrique. Un design futuriste qui rappelle les navettes des français Navya et EasyMile ou le concept Sedric (le premier véhicule sans volant ni pédale de Volkswagen).

En réalité, l'e-Palette se présente comme une pièce vide sur 8 roues et bardée de capteurs pour se déplacer en totale autonomie. En fonction du client, Toyota propose donc de personnaliser l'intérieur selon l'usage recherché. 

Toyota a ainsi évoqué des partenariats avec Amazon, Pizza Hut et Uber. Trois acteurs importants pour des exemples de missions que compte réaliser ce véhicule: des boutiques ambulantes à la livraison de pizzas en passant par le transport collectif et le laboratoire mobile

Vous hésitez entre plusieurs paires de chaussures sur Amazon? Le géant du e-commerce vous envoie une boutique ambulante pour que vous puissiez plus facilement faire un choix. Vous commandez une pizza? A la place du coup de sonnette du traditionnel livreur à scooter, une notification vous avertira que le module de distribution autonome est en approche. Un élément qui rappelle d'ailleurs la dernière saison de la série d'anticipation Black Mirroroù un de ces livreurs sans pilote joue un rôle dans le troisième épisode "Crocodile"... En espérant que le futur se révèle tout de même un peu plus rose que dans la fiction produite et diffusée par Netflix!

La fin des trajets non-productifs?

Avec certains modules, Toyota souhaite également rendre le temps de trajet productif. Le "transporté" n'ayant plus besoin de conduire ou de surveiller la route, il peut poursuive son activité professionnelle pendant son temps de trajet, une dimension qui revient souvent dans la liste des avantages liés au développement des véhicules autonomes.

Et cela ne se limite pas à des tâches simples comme la consultation de mails. Dans la vidéo ci-dessus, on peut voir un ingénieur terminer son projet de robot dans un Fab lab mobile, en route pour le livrer à son client. Le temps de déplacement s'inscrit ainsi dans le processus de production.

Enfin, Toyota imagine qu'un même module pourrait potentiellement avoir des missions différentes ou complémentaires. Consacré exclusivement au transport collectif à l'heure de pointe le matin, l'e-Palette pourrait se charger de transporter des mini-robots livreurs de repas au pied des entreprises au moment de la pause-déjeuner. Un concept qu'exploite déjà en partie Uber avec son service Uber Eats, sauf qu'il y a toujours un chauffeur bien humain à bord et qu'il ne faut pas s'attendre à voir un robot se pointer avec votre commande directement dans les bureaux!

Julien Bonnet, avec Top Gear