BFM Auto

Sedric, la première voiture sans volant de Volkswagen

Portes latérales, roues cachées, armada de capteurs, radars et lidars, voici Sedric, le concept autonome du groupe VW et Matthias Müller, le PDG du groupe Volkswagen.

Portes latérales, roues cachées, armada de capteurs, radars et lidars, voici Sedric, le concept autonome du groupe VW et Matthias Müller, le PDG du groupe Volkswagen. - AFP Photo - Volkswagen AG

Le groupe allemand confirme sa volonté de profond changement en présentant au salon de Genève un concept de module de transport 100% autonome et électrique, et surtout sans volant, ni pédale.

Vous pouvez dire bonjour à Sedric. Et il vous répondra sûrement. Car oui, Sedric, premier prototype de véhicule autonome tout juste présenté par Volkswagen au salon de Genève, se révèle plutôt intelligent. Mais pourquoi Sedric? Il s’agit tout simplement de la contraction pour "self driving car", voiture autonome en anglais.

Ni volant, ni pédale

Ne cherchez pas de volant ou de pédale dans ce concept puisqu’il est conçu comme 100% autonome. Les designers ont donc pu se lâcher pour réinventer l’accès au véhicule, avec des portes latérales coulissantes assez futuristes. A l’intérieur, deux banquettes qui se font face, comme dans un petit salon. Résultat: l’empattement d’une Volkswagen Up! pour l’habitabilité d’une Passat.

Pour Volkswagen, il s’agit d’une navette qui pourrait circuler dans 7 ans, courant 2024 donc. Dans ce futur relativement proche, il suffira d’appeler le véhicule via son smartphone, que la voiture vous appartienne ou qu’il soit proposé en autopartage. Sedric viendra alors vous chercher, pourra vous reconnaître grâce à ses yeux caméras et vous ouvrir ses portes. Ne reste plus qu’à lui susurrer votre destination et vous êtes en route.

A l'intérieur double banquette et pare-brise semi-transparent avec écran OLED intégré.
A l'intérieur double banquette et pare-brise semi-transparent avec écran OLED intégré. © Top Gear BBC

Une technnologie autonome empruntée à l'Audi A6

La technologie autonome de ce véhicule a été testée sur route, a expliqué Ulrich Eichhorn, le patron de la recherche & développement chez VW à nos confrères de Top Gear UK. Mais Sedric ne s'est pas entrainé tout seul, les ingénieurs ont emprunté et adapté les systèmes de conduite autonome développés pour l’Audi A6. Pour se déplacer sans personne au volant, le concept utilise cinq lidars ainsi que de nombreuses caméras et radars.

Un ordinateur central analyse l’ensemble des données récoltées pour reconstituer le monde ne mouvement autour de lui, en s’appuyant sur ses propres cartes détaillées stockées à bord et les données transmises par les autres Sedric sur la route. Mais si vous êtes le premier à rouler en Sedric, forcément ce dernier est capable de circuler sans l’assistance de ses congénères, a souligné Ulrich Eichhorn.

Pour passer le temps puisqu'il n'y a plus besoin ni possibilité de conduite, le pare-brise semi-transparent intègre un écran OLED. Il permet ainsi de transmettre des informations ou visualiser des films et contenus divers, ou bien encore de laisser tout simplement les passagers admirer le paysage.

Un concept du groupe et non de la marque Volkswagen

Côté design, détail important, il n’y a pas de référence à des détails qu’on retrouverait chez Volkswagen. Et pour cause, il s’agit d’un concept développé pour le Groupe Volkswagen (qui comprend aussi Audi, Porsche, Skoda, Seat…) et non seulement pour la marque de Wolfsburg. Il n’y là aucune intention de commercialiser un jour des véhicules avec ce badge du groupe Volkswagen, mais le groupe montre ainsi ses capacités en termes de technologies et de design dans une recherche partagée à toutes ses marques. Et pour bien montrer qu’il s’agit d’un concept, il y a même quelques cactus qui poussent dans une petite serre à l’intérieur afin de purifier l’air. Des filtres du futur très bio donc.

Les petits cactus jouent le rôle de filtre à air... on est bien dans un concept !
Les petits cactus jouent le rôle de filtre à air... on est bien dans un concept ! © Top Gear BBC

Encore 20 ans (au moins) à profiter des moteurs thermiques

Pour la technologie électrique, Sedric dispose d’une batterie à plat placée dans la base du véhicule. Il utilise la plate-forme MEB conçue pour les véhicules zéro émission. Cette plateforme sera utilisée sur une trentaine voitures du groupe Volkswagen au cours des dix prochaines années.

Et si motorisation électrique et conduite autonome vous donnent des boutons, rassurez-vous. Le patron de Volkswagen, Mathias Muller, a assuré que si les pods comme Cédric représenterait à terme l’essentiel du parc circulant, ce n’est pas (encore) pour demain.

"Nous avons des traditions. Nous n’abandonnerons jamais l’émotion et l’héritage de nos technologies. Le moteur à combustion sera encore utilisé pendant au moins les 20 prochaines années", a-t-il déclaré.

Barrières réglementaires, fiabilité, acceptation du public, les obstacles à lever sont encore nombreux.
Julien Bonnet avec Top Gear