BFM Business

Cette start-up française veut produire une berline hydrogène haut de gamme

La berline haut de gamme pourra réaliser un Paris-Marseille sur un seul plein d'hydrogène.

La berline haut de gamme pourra réaliser un Paris-Marseille sur un seul plein d'hydrogène. - Hopium

Le Français Olivier Lombard, plus jeune vainqueur des 24 Heures du Mans, lance sa marque, Hopium, avec l'ambition de proposer une berline à hydrogène haut de gamme en 2026.

Et si la berline de luxe à la française faisait son grand retour en 2026? Cest l'ambitieux projet porté par Olivier Lombard. Ce Français, pilote automobile et plus jeune vainqueur des 24 Heures du Mans, veut lancer une nouvelle marque, Hopium.

"On s'est demandé quel serait le véhicule idéal pour l'avenir et on est arrivé à cette idée d'une voiture à hydrogène, alliant élégance et performances", explique Olivier Lombard.
Les premiers visuels de l'Hoium Machina
Les premiers visuels de l'Hoium Machina © Hopium

Un choix logique selon lui. L'hydrogène permettra à la berline d'offrir une autonomie de 1000 kilomètres, de quoi réaliser un Paris-Marseille d'une seule traite. Le tout avec un temps de "recharge" de seulement 3 minutes, le temps de faire le plein. Un tacle évidement aux voitures électriques à batterie, qui n'offrent pas pour le moment de telles perspectives. Et un pari sur l'avenir, avec le développement d'un réseau plus dense de pompes à hydrogène au cours des six prochaines années.

Rendre "sexy" la voiture à hydrogène

A l'image de Tesla qui a su rendre "sexy" la voiture électrique, Hopium mise sur le design de son premier modèle pour séduire. Au programme, une grande berline de 4,95 mètres de long, et de solides performances avec une puissance annoncée à plus de 500 chevaux.

Un dessin très fluide pour favoriser l'aérodynamisme
Un dessin très fluide pour favoriser l'aérodynamisme © Hopium

Autre point commun avec Tesla, l'aspect technologique qui sera au centre du projet.

"Ce sera un véhicule hyper connecté, l'idée c'est de mettre le conducteur dans une sorte de cocon, il pourra profiter d'un mode de conduite autonome avec l'accès à de nombreux services digitaux", souligne Olivier Lombard.

Un prototype présenté l'an prochain

Prochaine étape en 2021 avec la présentation d'un premier prototype. Des investisseurs privés sont déjà impliqués dans ce projet démarré il y a deux ans et qui mobilise une dizaine de personnes, experts de l'hydrogène, ingénieurs et designers, dont un passé par Tesla et Lucid Motors.

Hopium cherche également à localiser sa production en France, une priorité pour Olivier Lombard. Plusieurs sites sont actuellement à l'étude.

"On va s'appuyer sur tout un écosystème européen sur l'hydrogène, nous confie-t-il, mais la marque sera basée en France".
https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto