BFM Auto

Automobile: les clients sont de retour dans les concessions

Rouvertes depuis le 11 mai, les concessions automobiles enregistrent de plus en plus de commandes. Les professionnels comptent sur le nouveau dispositif de primes pour voir les Français changer de voitures.

"On vient se renseigner aujourd’hui sur les voitures hybrides rechargeables et électriques car nous avons entendu parler des bonus qui sont en train de se mettre en place." Comme ils l'expliquent à BFMTV, Pierrick et son épouse sont venus dans cette concession Hyundai de Corbeil-Essonnes (Essonne) car ils veulent changer de voiture. Et ils ne sont pas les seuls.

De nombreux clients sont de retour en concession

Depuis leur réouverture le 11 mai, les concessions accueillent de plus en plus de clients. L’annonce mardi 26 mai d’un plan de soutien à l’automobile par Emmanuel Macron pourrait bien encore amplifier ce mouvement. Grâce au plan, les consommateurs peuvent en effet bénéficier d’aides pouvant atteindre les 12.000 euros pour acheter une voiture électrique.

"Nous sommes plutôt agréablement surpris", nous explique-t-on chez Hyundai. "Le nombre de clients de retour dans nos concessions est plus élevé que ce que nous attendions. Nous ne sommes pas encore au niveau du début d’année, mais une chose est sûre: les clients qui viennent ont l’intention d’acheter".

Ce ressenti est palpable chez tous les constructeurs. Beaucoup de clients qui avaient pour projet de changer de voitures avant le confinement sont revenus ces derniers jours pour concrétiser leur projet. Les promotions lancées par les constructeurs pour relancer les ventes et écouler les stocks des concessionnaires, les aides de l’Etat pourraient inciter d’autres clients à tenter leur chance.

"La reprise est soutenue", confirme un porte-parole de la marque Peugeot. "Nos équipes rencontrent des clients potentiels sérieux, font plus d’offres d'achat qu’en mai 2019. Beaucoup de clients souhaitant concrétiser un projet à court terme. Depuis la mi-mai, les prises de commandes sont quasiment identiques par rapport à la même période de l’année passée tant pour les véhicules neufs que d’occasion." Les clients sont notamment attirés par les nouveautés, les nouvelles 208 et 2008 par exemple.

"Durant les deux premières semaines, il y a eu un très fort effet rattrapage. Il fallait régulariser les dossiers en cours", ajoute dans La Nouvelle République Jean-Yves Aiglon, le responsable des ventes de voitures neuves pour les Grands Garages de Touraine (Peugeot). 

Relancer durablement les ventes

Selon des chiffres du cabinet Autoways, les immatriculations en mai n’ont reculé que de 46% (données arrêtées au 28 mai), alors qu'elles avaient plongé de 88% au mois d’avril, en plein confinement.

"La profession accompagne très bien ce mouvement avec l’événementiel, la communication, parfois en abondant aussi la prime. Les stocks [de véhicules, NDLR] doivent être vidés, il ne serait pas étonnant que dans certaines concessions, les primes soient doublées. On arrive alors à des promotions intéressantes et ça stimule clairement le marché", explique à BFMTV Eric Champarnaud, expert automobile, directeur du cabinet C-Ways.

Des bonnes affaires pour les clients, mais aussi une nécessité financière pour les professionnels. Le confinement a en effet entraîné une perte d’un million d’euros pour le concessionnaire Hyundai de Corbeil-Essonnes où Pierrick et son épouse comptent acheter leur nouvelle voiture.

Pauline Ducamp