BFM Auto

Bonus de 7000 euros, prime à la conversion... quelles sont les nouvelles aides à l'achat?

Le Président de la République Emmanuel Macron a présenté ce mardi un plan pour relancer les achats de voitures et soutenir une filière en grande difficulté.

Relancer les ventes de voitures, c’est le but du plan présenté ce mardi après-midi par Emmanuel Macron. Dans une usine de l’équipementier Valeo située à Etaples (Pas-de-Calais), le Président de la République a annoncé une série de mesures pour inciter les Français à acquérir un véhicule. De quelles aides vont bénéficier les consommateurs pour changer de voitures à partir du 1er juin prochain?

>>> Le bonus écologique passe à 7000 euros

De 6000 euros cette année pour les particuliers, le bonus écologique passe à 7000 euros (mais toujours pour des voitures à moins de 45.000 euros).

Un coup de pouce important car neufs, ces modèles restent onéreux. Une Renault Zoé vaut par exemple 32.000 euros minimum, une Peugeot e-208 32.300 ou encore un petit SUV comme le Hyundai Kona 39.100 euros.

Ce bonus va également être plus intéressant pour les professionnels, passant de 3000 à 5000 euros.

>>> Un bonus pour les hybrides rechargeables

Jusqu’à présent peu subventionnés, les modèles hybrides rechargeables (dotés d’un moteur thermique et d’un moteur électrique, avec une batterie) pourront désormais bénéficier d’une aide de 2000 euros à l’achat neuf.

Ces deux mesures étaient particulièrement attendues par les constructeurs. Vendre ce type de modèles électrifiés est nécessaire cette année pour respecter les nouvelles normes européennes très drastiques en matière de CO2. Soutenir les hybrides rechargeables est une bonne nouvelle pour PSA et Renault qui viennent de lancer ce type de modèles.

>>> La prime à la conversion plus généreuse

C’était une demande appuyée depuis des semaines par les professionnels : rendre la prime à la conversion plus attractive. Un dispositif qui s'applique en effet à la fois au neuf mais aussi aux achats de voitures d’occasion.

La prime à la conversion se concentrera désormais pour les ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 18.000 euros. Ils peuvent bénéficier de différentes aides s'ils mettent à la casse un véhicule Crit'Air 3, un diesel d'avant 2011 ou essence d'avant 2006.

Les aides prévues sont:

  • De 3000 euros (1500 euros jusqu'ici) pour l’achat d’un véhicule thermique, essence ou diesel
  • De 5000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique, cumulable avec le bonus écologique (2500 euros jusqu'ici)
  • Entre 3000 et 5000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable (2500 euros jusqu'ici)
  • Et de 3000 euros pour la transformation d’un véhicule thermique en électrique, ou rétrofit.

Cette prime à la conversion sera limitée à 200.000 souscriptions, à partir du 1er juin, a indiqué Emmanuel Macron.

A noter que pour les personnes avec un revenu de référence supérieur à 18.000 euros peuvent toujours bénéficier de cette prime à la conversion mais uniquement pour une voiture électrique ou hybride rechargeable et avec une aide qui reste à 2500 euros.

500.000 voitures neuves et d’occasion dorment actuellement sur les parkings des concessions. Selon les professionnels du secteur, ce niveau de stock reste tout à fait normal après deux mois d’arrêt complet du pays. Il n’y a pas actuellement de sur-stock en France, de voitures qu’il faudrait brader à tout prix. Mais les concessionnaires comme les constructeurs manquent cruellement de cash, et ont absolument besoin que les clients reviennent en concession. La prime à la conversion devrait en partie les y aider: plus de 95% de ces 500.000 voitures sont des modèles thermiques.

Julien Bonnet et Pauline Ducamp