BFM Auto

Au volant, les parents ne montrent pas vraiment l'exemple à leurs enfants

Vitesse excessive, usage du téléphone au volant, conduite dans un état de trop grande fatigue... les parents n'ont pas vraiment les bons comportements au volant lorsqu'ils sont en présence de leurs enfants, s'alarme l'association Attitude Prévention, à l'approche du grand chassé-croisé de ces grandes vacances 2017.

Pour une fois, ce sont les enfants qui vont pouvoir taper sur les doigts de leurs parents. Attitude Prévention vient en effet de publier les résultats de son étude annuelle sur les comportements des conducteurs. Et l'association dénonce "une dégradation continue des comportements des parents au volant". 

Fatigue et manque de pauses régulières

Dans l'ensemble en 2017, 89% des parents-conducteurs déclarent avoir déjà adopté un comportements à risques, ce qui représente une hausse de 15 points par rapport à 2013. 

Petit florilège des infractions les plus commises en présence des enfants: 

63 % se sont déjà emportés contre d’autres usagers

 61 % ont déjà dépassé les vitesses autorisées

59 % ont déjà conduit en étant fatigué (+136% par rapport à 2013)

  • 53 % ont déjà conduit plus de 2 ou 3 heures sans faire de pause (+96% par rapport à 2013)

17 % ont déjà conduit en ayant consommé plus de 2 verres d’alcool 

A noter qu'à l'approche du grand chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens et alors que la somnolence reste un des principaux facteurs d'accidents sur autoroute, les comportements à risque liés la fatigue sont en forte hausse.

Le gros point noir du téléphone au volant

Mais pour l'association, le gros point noir reste l'usage du téléphone au volant. Sur les 5 dernières années, cette pratique est en hausse de 153 % constate l'étude. "La principale justification à l’utilisation du téléphone au volant reste de profiter des feux rouges ou bouchons pour écrire des textos ou des mails mails (52 % en 2017)", précise Attitude Prévention. 

  • Si les parents se montrent plutôt prévoyants avant un départ en vacances (85% vérifient que leurs enfants sont bien attachés, 83% s'assurent du bon état du véhicule avant de partir), moins d’un parent sur deux (48 %) prévoit d’éteindre son téléphone ou de le confier à un passager pour ce trajet des vacances. 

En conséquence, cette problématique du téléphone au volant fait bien entendu partie de la nouvelle campagne "Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes" diffusée entre le 24 juillet et le 10 septembre.

Julien Bonnet