BFM Business

80km/h: vers une limitation au cas par cas, selon les routes?

Les 80km/h pourraient être l'un des thèmes du grand débat.

Les 80km/h pourraient être l'un des thèmes du grand débat. - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Alors que certains élus demandent que cette mesure fasse partie du grand débat, l’idée d’un assouplissement au cas par cas, selon les routes et les départements, ferait partie des solutions évoquées.

Et si la limitation à 80 km/h ne s’appliquait plus partout, mais seulement sur certaines portions de routes? C’est l’une des pistes qui reviendrait de plus en plus souvent dans les discussions au sein de l’exécutif, s’il l’on en croit Le Parisien ce vendredi.

Cet amendement à la réglementation apparaît comme une tentative pour désamorcer la crise des gilets jaunes. Toujours selon Le Parisien, si l'assouplissement était adopté, les préfets pourraient lever la mesure sur certaines routes, et la laisser sur d’autres, jugées les plus dangereuses. Aujourd’hui, la limitation à 80km/h s’applique sans distinction sur toutes les routes à double sens sans séparateur central.

L'efficacité des 80km/h évaluée l'année prochaine

Les 80km/h font en effet partie des sujets de grogne, avant la hausse des taxes sur le carburant, notamment auprès des automobilistes des régions les plus rurales. Des associations, comme 40 Millions d’Automobilistes, mais aussi des élus nationaux et départementaux, comme par exemple en Corrèze ou en Charente, se sont élevés dès le début contre cette mesure, portée par le Premier ministre Edouard Philippe. Depuis le passage aux 80, mais surtout depuis le début du mouvement des gilets jaunes le 17 novembre, 60% des radars automatiques ont été dégradés en signe de protestation. Certains élus appellent à ce que les 80km/h soient au menu du grand débat national.

Ce matin sur Europe 1, la ministre des Transports Elisabeth Borne rappelait: "On a dit qu’on ferait une évaluation au début de l’an prochain. On a pu constater qu’il y avait sans doute 200 morts de moins jusqu’au mois de novembre. Ensuite, avec les dégradations, c’est difficile de mesurer l’efficacité de la mesure".

Pauline Ducamp