BFM Business

Sur cette nationale infernale, la vitesse maximale change quasiment tous les kilomètres

Nos confrères d’Autoplus ont relevé qu’une départementale de Bourgogne voit sa vitesse maximale autorisée changer 42 fois sur 36 kilomètres.

Entre Beaune et Dijon (Côte d’Or), sur la départementale 974, les automobilistes ont de quoi perdre la tête, et pas simplement à cause des belles appellations viticoles, de Vosne-Romanée à Nuits-Saint-Georges que la route traverse. En effet, sur 36 kilomètres, ils vont devoir adapter leur vitesse à 42 reprises.

Selon nos confrères du magazine spécialisé Autoplus, qui révèle cette histoire, cela correspond à un changement de limitation de vitesse tous les 860 mètres, ou toutes les 45 secondes, en roulant à 80km/h. Car c’est de cela dont il s’agit.

90km/h, puis 80, puis 50, puis 70

Avec le passage à 80km/h le 1er juillet, la vitesse oscille selon les portions entre 70, 80 et 90km/h. Et bien entendu, 50km/h lors de la traversée des communes. Ces variations viennent de la configuration de la route hors agglomération. Sans séparateur central, les automobilistes doivent rouler à 80km/h. S’il y a un séparateur central, la vitesse maximale passe à 90. Et dans certains cas, des portions plus dangereuses par exemple, elle est limitée à 70km/h.

"C’est simple, il y a cinquante ans, je mettais 20 minutes entre Beaune et Dijon maintenant c’est 45 minutes, explique Michel, interrogé dans l’Est Républicain. Et malgré tout, le temps qu’on passe à surveiller les panneaux et les flics derrière les panneaux, on ne regarde plus la route. C’est plus que pénible, vous avez à peine le temps de monter à 90 km/h qu’il faut déjà repasser à 80… et ensuite à 70".

Supprimer la limitation à 70km/h?

Les journalistes de l’Est Républicain qui ont eux aussi parcouru le tronçon décrié n’ont relevé qu’un seul radar automatique, situé vers Marsannay-la-Côte, un peu après Dijon. La D974 n’est qu’un exemple parmi de trop nombreux, soulignait déjà le magazine Autoplus début décembre. Le même problème se retrouve ainsi, toujours en Bourgogne, sur les D606 et N6 entre Sens et Auxerre dans l'Yonne (55 changements de limitation de vitesse en 56 kilomètres), les D603 et D910 entre Metz et Sarreguemines en Moselle (59 variations de vitesse sur 64 kilomètres), ou encore en Normandie, entre Pacy-sur-Eure (Eure) et Caen (Calvados) (130 variations de vitesse sur 141 kilomètres). Autoplus propose de supprimer les 70km/h, afin de limiter la distraction des automobilistes. La Charente a déjà adopté cette formule, au moment du passage à 80km/h.

Pauline Ducamp