BFM Auto

Passage à 80km/h: nos voisins européens ne sont pas au courant

Un radar fixe sur une route bidirectionnelle sans séparateur central, concernée par le passage à 80

Un radar fixe sur une route bidirectionnelle sans séparateur central, concernée par le passage à 80 - RMC

Si les Français sont largement informés sur le passage à 80km/h du réseau secondaire, effectif depuis le 1er juillet, ce n'est pas vraiment le cas de nos voisins européens. Ces derniers pourraient bien "tester" les radars recalibrés sur la route de leurs vacances.

Depuis le 1er juillet, une grande partie du réseau secondaire est passée d'une vitesse maximale autorisée de 90 à 80km/h. L'information semble bien passée au sein du grand public. Selon un sondage CSA pour l'assureur Allianz, sorti la semaine dernière, plus de 90% des personnes interrogées se déclaraient en effet au courant de ce changement de limitation. Il s'est en effet écoulé près de 6 mois entre l'annonce de cette mesure et son entrée en vigueur.

Cependant, alors qu'ils sont nombreux à parcourir les routes de France, nos voisins européens ne semblent eux pas aussi bien informés par ce changement de réglementation.

Un tiers des conducteurs des pays frontaliers ignore le passage à 80

D'après une enquête réalisée par Censuswide pour le spécialiste du GPS TomTom auprès de personnes vivant au Royaume-Uni, en France, en Italie, en Allemagne et aux Pays-Bas, 35,8% des sondés déclarent ne pas savoir si un pays d'Europe va changer une de ses limitations de vitesse cette année. Et la proportion grimpe à 49,5% sur la population des 55 ans et plus. Ces deux chiffres sont assez élevés. Cette étude souligne que si les voitures circulent dans l'Union, les informations passent elles moins facilement. 

Si 8,8% des Français interrogés disent ne pas être au courant d’un changement de limitation au sein d’un pays de l’Union, ils sont 36,5% au Royaume-Uni à ne pas en avoir entendu parler. Les chiffres sont encore plus élevés dans d'autres pays pourtant frontaliers: 39,9% en Allemagne, 37,8% en Italie et 57,10% des conducteurs aux Pays-Bas ne sont pas au courant au courant quand une règle de circulation évolue dans un pays voisin.

Des accords entre pays européens sur les infractions routières

Au-delà de l'absence d'information, certains sont même persuadés qu’il n’y aura pas de changement de limitation dans un pays européen: c’est le cas pour 25,4% des Britanniques, 28,8% des Allemands, 19% des Italiens, 16,7% des Néerlandais et seulement 3% des Français.

Et quand l'enquête demande de citer le pays éventuellement concerné, peu de nos voisins mentionnent la France: seulement 5,20% des Britanniques, 4,3% des Allemands, 4,10% des Italiens et 4,6% des Néerlandais. Comme si les limitations de vitesse étaient gravées dans le marbre.

L'enquête ayant été réalisée au cours du mois de mai, il faut espérer qu'un grand nombre de nos voisins ont depuis été informés du passage à 80. La presse belge se faisait ainsi l'écho la semaine dernière des changements de réglementation en France, des 80km/h à la vignette Crit'Air.

Mais en cas de GPS affichant encore l'ancienne limitation et avec un nombre de panneaux moins élevé que prévu, les touristes étrangers pourraient être nombreux à être flashés cet été par les quelques 1.800 radars fixes installés sur les routes désormais passées à 80.

La France dispose en effet d'accord sur l'échange d'informations concernant les infractions routières avec de nombreux pays européens, comme la Belgique, les Pays-Bas, l'Allemagne, ou encore l'Italie. Une photo souvenir dont se passeraient bien la plupart des vacanciers.

*Enquête réalisée entre le 17 mai et le 23 mai 2018 auprès de 5153 personnes interrogées au Royaume-Uni, en France, en Italie, en Allemagne et aux Pays-Bas.

Julien Bonnet